« On ne peut pas laisser faire ça ! »

Les groupes Loyalistes et Rassemblement au Congrès ont dénoncé hier « le coup de force » organisé autour de la réforme du RUAMM.

Mercredi prochain 18 octobre, les élus auront à examiner le projet de réforme du RUAMM proposé par Milakulo Tukumuli de l’Éveil Océanien. « C’est une provocation », dénonce Virginie Ruffenach pour le Rassemblement. Rappelant qu’en février, une manifestation monstre avait débouché sur la création d’une commission spéciale du Congrès chargée de faire des propositions de réforme à la fin de cette année, les groupes politiques affichent leur « surprise et leur incompréhension », à la présentation au Congrès dès la semaine prochaine. Pour les deux groupes politiques, la réforme devait être travaillée et proposée dans le consensus le plus large, or martèle Françoise Suvé pour les Loyalistes, « seule la proposition de l’Éveil Océanien a été examinée. La proposition que nous avions formulée de réaliser d’abord des économiques avant de taxer les Calédoniens n’a pas été examinée, pas plus que celle du collectif « Agissons Solidaires ». Elles n’ont jamais été étudiées alors que nous étions force de proposition. » Virginie Ruffenach souligne que la proposition déposée par les Loyalistes et le Rassemblement, comportant entre autres des mesures issues du plan Do Ka Mo, permettait de réaliser 3 milliards d’économie.

Appel à la mobilisation

Au-delà de la forme, le texte qui sera examiné mercredi est également remis en cause sur le fonds. Faisant référence à l’étude de cette proposition par l’économiste Olivier Sudrie, Virginie Ruffenach souligne, que « en l’état, le texte de Milakulo Tukumuli va conduite à la perte de 3,6 milliards de consommation, 4 milliards de valeur ajoutée et à la destruction d’au moins 300 emplois. » Elle s’inquiète également de la suppression des abattements sur les cotisations sociales des salariés des secteurs de l’agriculture ou de la petite enfance. « Nous ferons tout ce qui est possible de faire pour que ce texte ne soit pas examiné, déclare Virginie Ruffenach, et nous appelons la société civile et le monde économique à se mobiliser vivement. Nous les soutiendrons. » Dans l’immédiat, les Loyalistes et le Rassemblement ont adressé un courrier au président du Congrès lui demandant le report de cette séance du 18 octobre.

Fil d'actualité

Un nouvel édifice religieux incendié

Après Saint-Louis et Vao, un nouvel édifice religieux a...

Le constat de l’Éveil

Comme il en a l’habitude, c’est au travers d’un...

Le mémorial d’Ataï vandalisé !

C’est la stupeur et la colère dans la région...

Nicolas Metzdorf intègre la commission des Finances

À Paris, le député Metzdorf a rencontré l’ambassadrice d’Australie...

Le Palika, à l’heure des retrouvailles

Samedi, au centre socioculturel de La Foa, le Parti...

Nos réseaux

13,481FansJ'aime
391SuiveursSuivre
648SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouvel édifice religieux incendié

Après Saint-Louis et Vao, un nouvel édifice religieux a été la cible d’un incendie. Le presbytère de Thio est parti en fumée dans la...

Le constat de l’Éveil

Comme il en a l’habitude, c’est au travers d’un très long communiqué, que l’Éveil Océanien donne sa vision de la situation. Fidèle à sa...

Le mémorial d’Ataï vandalisé !

C’est la stupeur et la colère dans la région de La Foa, Farino et Sarraméa, où l’on a appris que la nuit dernière, le...