Voyage en ULM à l’Amirauté

En 2011, Marc Perdu et Christian Tiriault se sont lancés dans un tour du monde à bord de leur ULM, Spirit of Nouméa, Wt9. Après treize années à survoler le monde et à le photographier, ils exposent leurs plus belles photographies lors d’une exposition à l’Amirauté, de 10h – 17h, jusqu’à demain.

La passion pour l’aviation a débuté jeune pour Marc Perdu. Entre rêverie dans les lectures de l’explorateur Antoine de Saint-Exupéry et goût de la découverte, c’est à l’âge de 17 ans qu’il commence à s’aventurer dans les airs. Avec Christian Tiriault, ils forment un duo avide de voyage et en 2011, lorsque l’idée de faire un tour du monde commence à germer, les deux pilotes s’envolent sur l’occasion et entreprennent le retour sur le Caillou. En 2023, après 114 pays survolés et plus de 500 000 kilomètres parcourus, ils exposent leurs photos.

Parrainage d’enfants au Vanuatu

Leurs aventures ont d’abord commencé sur les réseaux sociaux, en partageant des photos et des vidéos. Puis la communauté a grandi et aujourd’hui, les deux pilotes souhaitent les rencontrer en partageant certains des plus beaux clichés pris aux quatre coins du monde. Si l’exposition dure trois jours, entre lundi et mercredi, c’est demain que les deux acteurs principaux seront présents pour discuter et raconter cet amour entre eux et l’ULM. Une vente de photos, t-shirts, casquettes, sera organisée au profit de l’association Aéro-club Paul Klein les ailes calédoniennes, qui parraine des enfants au Vanuatu. L’organisme avait déjà contacté le gynécologue, Marc, et le chef d’entreprise, Christian, il y a quelques années. « Le Vanuatu, j’y vais presque tous les ans depuis 1992, c’est mon pays de cœur » explique Marc. Des trajets faits pour déposer des livres, des habits, du matériel médical, ou pour participer au projet médical « Solidarité Tanna ». Il a par exemple apporté des tables d’accouchement, quand les mères donnaient naissance sur des tables en bois. L’objectif de cette récolte d’argent est d’aider les enfants vanuatais à poursuivre leur scolarité. Sur cet archipel, l’école devient payante après le CM2, les familles doivent donc demander des bourses pour continuer.

Première exposition

Treize années à braver les vents de Namibie, à dérouter pour éviter de trop fortes perturbations, à plonger ses yeux dans des lagons aussi bleus (moins en vérité !) que celui qui nous entoure, à se perdre dans le blanc du Groenland et à se sentir si petit face à l’immensité du Grand Canyon, ça remplit l’appareil photo. « Entre 3 000 et 4 000 photos par voyage » précise Marc. C’est ainsi que pour la première fois, ils exposent leur pellicule avec des paysages à couper le souffle, et un simple tour des salles de l’Amirauté suffit à, lorsque vous sortez du 15 avenue des frères Carcopino, avoir l’impression de revenir d’un voyage autour du monde.

Départ quasi imminent

Mais voilà, pour faire le tour du monde comme il se doit, encore faut-il finir ce qui a été commencé. Marc et Christian en sont conscients et leur soif d’aventure grandissante, notamment après trois années enfermées pour cause de Covid, ils ont décidé de repartir en juin pour l’Amérique centrale, avant de finir l’an prochain, par l’Amérique du Sud. En réalisant cette prouesse, ils deviendraient les deux premiers pilotes à réaliser un tour du monde en ULM. Mais c’est aussi bien pour la performance que pour l’envie de rencontrer du monde que les deux aventuriers souhaitent reprendre le chemin du vent. Car sur une journée, le temps passer dans le ciel varie entre trois et neuf heures, le reste du temps, et lors des jours de repos, c’est à rencontrer du monde et à apprendre de là où ils sont que les protagonistes s’occupent. « Le voyage, c’est aussi tout ce qu’il y a au sol » rappelle le gynécologue, avant de se remémorer le souvenir d’un accueil en fanfare au Pakistan, au milieu des nombreux journalistes et du consul, dix ans après que le dernier avion français ait atterri sur leur sol.

Eloi Coupry

Fil d'actualité

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise,...

Pierre Fairbank double la mise au Japon

Le Calédonien s’offre un second titre lors des championnats...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

INTERVIEW – Emmanuel Macron : “Je m’engage à ne pas passer en force la réforme du dégel du corps électoral”

Dans une interview en exclusivité pour La Voix du Caillou, Nouvelle-Calédonie La 1ère, Radio Rythme Bleu et Caledonia, le président de la République Emmanuel...

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient présents aujourd’hui au niveau du barrage de Nouville pour dégager la route avec l’aide de...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise, la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie aura été primordiale. Certes rien n’est encore réglé,...