Kaala-Gomen : ce que l’on sait de la personne décédée sur un barrage

Samedi 18 mai, sur un barrage à Kaala-Gomen, un homme est décédé après avoir tenté de force le blocage et après avoir ouvert le feu sur les manifestants présents. Une enquête a été ouverte pour meurtre et tentatives de meurtre.

La victime est un père de famille âgé de 51 ans. Selon les premiers éléments de l’enquête, notamment recueillis grâce à une vidéo-surveillance et à certains témoignages, que ce dernier, “résidant à Kaala-Gomen”, est arrivé “à vive allure en direction d’un barrage tenu par des manifestants indépendantistes”. “Il ne freine pas à l’approche du barrage. Le véhicule est alors l’objet d’un jet de pierre qui brise une vitre. Très en colère par rapport à ce caillassage, le conducteur rejoint son domicile pour s’emparer de deux fusils. Au retour sur le barrage, il ouvre le feu à plusieurs reprise en direction des manifestants”, explique le procureur de la République, dimanche, dans un communiqué de presse.

Mais, l’affrontement ne s’arrête pas là. “Après être sorti de son véhicule, il continue à tirer vers le groupe”, détaille-t-il, sous les yeux de son fils, âgé de 17 ans, qui est intervenu sur les lieux en tentant de “raisonner” son père.

Le tireur alcoolisé

Les manifestants ripostent alors avec “plusieurs coups de feu” également. “En remontant en direction de son véhicule, le tireur est atteint par un projectile au niveau du flanc gauche, provoquant son décès”, avance le procureur de la République.

Dans ces échanges, deux personnes sont également blessées, sans que leur pronostic vital ne soit engagé. Le fils du tireur est blessé par balle alors qu’une seconde personne, “assise sur un muret à proximité du groupe de manifestants”, est également touchée par un projectile “alors qu’elle tente de s’enfuir pour se cacher lors de l’action du tireur, qui aurait tiré au moins à douze reprises, en étant par ailleurs alcoolisé”, poursuit Yves Dupas.

Les investigations se poursuivent. Dimanche, le procureur de la République a annoncé l’ouverture d’une enquête en flagrance diligentée par la brigade de recherche de Koné des chefs de meurtre et tentatives de meurtre.

Fil d'actualité

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi...

Réduire les aides ?

Les collectivités, qu’il s’agisse du gouvernement, des provinces ou...

Rupture de trésorerie

Le gouvernement ne parle pas de cessation de paiement,...

Nos réseaux

12,867FansJ'aime
351SuiveursSuivre
605SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Christian Tein mis en examen et placé en détention provisoire en Métropole

Le leader de la CCAT a été présenté à une juge d'instruction ce samedi, qui lui a notifié sa mise en examen. La justice...

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT) et dix autres personnes soupçonnées d’avoir préparé les actions violentes doivent être...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi soir un communiqué dans lequel il revient sur l’interpellation de onze responsables de la Cellule...