Vol, tags, cannabis : cinq mois de prison

Les faits qui lui sont reprochés sont d’une gravité relative, mais son absence à l’audience ne lui a pas fait marquer des points, bien au contraire.

Une classe du lycée Blaise Pascal était de passage vendredi matin au tribunal de Nouméa. Malheureusement pour eux, les élèves n’ont pas vu grand-chose de l’audience correctionnelle du jour. Il leur a été demandé de quitter la salle pour les deuxième et troisième dossiers, des agressions sexuelles sur mineurs. Ils ont eu le temps de suivre seulement la première affaire, jugée en une petite demi-heure, en l’absence du prévenu, « célibataire, sans profession, sans revenu » et a priori « sans domicile fixe » puisque « l’huissier de justice n’a pas réussi à le localiser », précise la présidente de l’audience, Sylvie Morin. « C’est dommage qu’il ne soit pas là » pours’ expliquer, pointe le vice-procureur, Nicolas Kerfridin, réclamant « six mois de prison » contre cet individu de 19 ans, né à Nouméa. Après délibération, le tribunal l’a condamné à cinq mois de prison, avec sursis probatoire d’une durée de deux ans. Une peine assortie d’obligations : travail ou formation, et soins pour une addiction au cannabis. Il devra également réaliser un travail d’intérêt général d’une durée de 120 heures.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...