La mobilisation de la CCAT suscite des réactions

Les « 10 jours pour Kanaky » battent leur plein. Cette mobilisation des militants de la CCAT a suscité la réaction des Loyalistes et du Rassemblement.

« Le pays se mobilise pour dire non au dégel du corps électoral et non à la recolonisation du pays », c’est donc sur ce mot d’ordre que la CCAT a préparé un programme de manifestations. Ainsi, hier, devant la caserne de gendarmerie Meunier (notre photo), aujourd’hui devant le Camp-Est et le Centre pénitentiaire de Koné et demain avec une grande marche de la Côte-Blanche à l’Anse-Vata. Ces mouvements devraient se poursuivre jusqu’au 13 mai date de l’examen du projet de loi par l’Assemblée nationale. Des manifestations qui a donc suscité une réaction via un communiqué des mouvements Loyalistes et Rassemblement. « Ces actions de terrain, disent-ils, visent à mettre la pression sur l’État afin de l’obliger à suspendre le processus de démocratisation de la Nouvelle-Calédonie qu’il a engagé avec le dégel du corps électoral ». Pour les deux partis, ces mouvements, qualifiés de « provocation », ne poursuivent qu’un seul objectif, « monter les Calédoniens les uns contre les autres, créer des tensions et générer des affrontements dans le but de faire retirer le texte dégelant le corps électoral. Aussi, les Loyalistes et le Rassemblement-LR appellent tous les Calédoniens et les Calédoniennes défendant le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France ou désireux de construire un vivre-ensemble ouvert et inclusif à ne pas répondre aux provocations de la CCAT. Ne soyons pas naïfs : ne donnons pas aux extrémistes les outils pour détruire le processus de démocratisation du territoire ».

« Les provocations de la CCAT »

Si la CCAT multiplie les messages assurant que ces mouvements sont pacifiques, Loyalistes et Rassemblement soulignent néanmoins « qu’il est évident que toutes les provocations de la CCAT qui attenteraient à l’État de droit, s’en prendraient à l’intégrité physique d’une personne ou dégraderaient des biens matériels devront faire l’objet de poursuites judiciaires et de condamnations systématiques. Les Loyalistes et le Rassemblement-LR ont ainsi indiqué à l’État qu’ils attendaient que la sécurité des Calédoniens et de leurs biens soit correctement assurée dans les jours à venir. Il est donc indispensable que les Calédoniens rapportent auprès des forces de l’ordre tous les délits dont ils sont témoins ».

Concernant le dégel du corps électoral, sur lequel la commission des Lois de l’Assemblée nationale s’est penchée la nuit dernière pour nous, les deux partis rappellent qu’ils sont pleinement mobilisés et que « chacun fait œuvre de pédagogie auprès de ses réseaux respectifs pour s’assurer que l’Assemblée nationale vote « conforme » (c’est-à-dire dans les mêmes termes que le Sénat) le projet de loi constitutionnel le lundi 13 mai. Cela dans le but d’obtenir la tenue d’un vote en Congrès, à Versailles, à la fin du mois. Conformément aux trois victoires du « Non » lors des consultations référendaires et dans le respect du maintien de la démocratie en Nouvelle-Calédonie, notre objectif reste inchangé : tout mettre en œuvre pour nous assurer que le dégel du corps électoral soit voté le plus vite possible ».

Fil d'actualité

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise,...

Pierre Fairbank double la mise au Japon

Le Calédonien s’offre un second titre lors des championnats...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

INTERVIEW – Emmanuel Macron : “Je m’engage à ne pas passer en force la réforme du dégel du corps électoral”

Dans une interview en exclusivité pour La Voix du Caillou, Nouvelle-Calédonie La 1ère, Radio Rythme Bleu et Caledonia, le président de la République Emmanuel...

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient présents aujourd’hui au niveau du barrage de Nouville pour dégager la route avec l’aide de...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise, la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie aura été primordiale. Certes rien n’est encore réglé,...