Le couple qui importait de la cocaïne liquide depuis Amsterdam voit sa peine réduite

Condamné à cinq ans de prison ferme et incarcéré au Camp-Est en fin d’année dernière, le couple, qui était à la tête d’un vaste trafic de cocaïne, a été condamné à une peine moins sévère par la cour d’appel.

D’un procès particulièrement médiatisé en première instance, ils ont eu droit à la discrétion de la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) en appel. D’après nos informations, un couple du Mont-Dore, reconnu coupable de trafic de cocaïne entre les Pays-Bas et la Nouvelle-Calédonie de 2021 à 2023, vient d’être condamné à la peine de trois ans de prison ferme en plaider-coupable en seconde instance. Une amende douanière d’un million de francs s’ajoute à la peine d’enfermement. Cette condamnation intervient seulement quatre mois après une décision du tribunal correctionnel de Nouméa qui les avait sanctionnés d’une peine de cinq ans de prison ferme avec un mandat de dépôt à la clé. « Nous sommes à l’initiative de cette CRPC qui a été acceptée par le parquet général. Mes clients, qui ont comparu détenus et ils le sont toujours, ont reconnu l’intégralité des faits reprochés. La peine a ensuite été homologuée, elle est conforme au dossier », a brièvement commenté Me Alexe-Sandra Vu.

Un million de francs par voyage

L’enquête de la douane – contestée par les avocats de la défense (Mes Barbara Brunard, Christelle Affoué et Thierry Ospital), la procédure douanière avait été annuléee par le tribunal – avait mobilisé d’importants moyens (surveillances physiques, balises GPS sur les voitures, écoutes téléphoniques…), permettant de démontrer qu’une femme de 62 ans, de nationalité néerlandaise, avait effectué une dizaine de voyages en quelques mois entre le Mont-Dore et Amsterdam. Au cours de ces périples, cette toxicomane, aidée par une mule payée un million de francs en espèces pour chaque trajet en Europe, avait pu ramener des vêtements imbibés de cocaïne liquide dont ils extrayaient le contenu par un procédé complexe avec de l’éther. Ils avaient également pu faire venir de la cocaïne liquide dissimulée dans des bouteilles de vin soigneusement rangées dans les valises. Le 18 septembre dernier, la sexagénaire avait été contrôlée à l’aéroport de La Tontouta avec « in corpore » une bonbonne de 30 grammes de cocaïne et cinq « parachutes » d’héroïne.

A l’audience de première instance, le procureur avait estimé que le couple avait réalisé un chiffre d’affaires de 90 millions de francs, le gramme de cocaïne étant revendu 30 000 francs. Cette affaire avait également permis de condamner la mule à trois ans de prison dont deux avec sursis probatoire, et deux autres personnes, considérées comme des consommateurs-revendeurs, à un an de prison ferme et un an de prison avec sursis. Ceux-ci n’avaient pas fait appel.

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Fil d'actualité

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise,...

Pierre Fairbank double la mise au Japon

Le Calédonien s’offre un second titre lors des championnats...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

INTERVIEW – Emmanuel Macron : “Je m’engage à ne pas passer en force la réforme du dégel du corps électoral”

Dans une interview en exclusivité pour La Voix du Caillou, Nouvelle-Calédonie La 1ère, Radio Rythme Bleu et Caledonia, le président de la République Emmanuel...

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient présents aujourd’hui au niveau du barrage de Nouville pour dégager la route avec l’aide de...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise, la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie aura été primordiale. Certes rien n’est encore réglé,...