Évaluer les politiques publiques

C’était une volonté des élus jamais concrétisée : évaluer les politiques publiques. En clair, juger de l’efficacité des mesures adoptées par le gouvernement et votées au Congrès. Le Cese vient de prendre une initiative en ce sens.

Le programme sera dévoilé en début de semaine prochaine, mais le Conseil Économique, Social et Environnemental (Cese) révèle aujourd’hui que « pour la première fois en Nouvelle-Calédonie et à l’initiative du CESE-NC, des travaux d’évaluation des politiques publiques vont être menés ». Cette initiative fait l’objet d’un partenariat entre le CESE, le gouvernement et le Congrès auxquels sont associées la Chambre Territoriale des Comptes et l’université de la Nouvelle-Calédonie. La CTC est partenaire parce qu’appartenant à l’ordre des juridictions financières et l’université pour son caractère pluridisciplinaire. « Considérant les fortes attentes de la société civile vis-à-vis de l’ensemble des institutions politiques qui créent de nouveaux besoins, notamment en matière de transparence, indique le CESE, le gouvernement et le Congrès souhaitent développer l’évaluation des politiques publiques. Les domaines de compétence du CESE-NC, de la CTC et des enseignants-chercheurs de l’UNC, permettent aux signataires de développer un partenariat en vue de mettre en œuvre un système d’évaluation des politiques publiques en Nouvelle-Calédonie ». La convention créant le partenariat autour de cette initiative sera signée mardi prochain. Si l’on ne sait pas encore quels seront les moyens de procédure pour évaluer les politiques publiques, le CESE annonce qu’un projet pilote a déjà été choisi, puisqu’il s’agira de se pencher sur la politique de formation professionnelle de la Nouvelle-Calédonie entre 2016 et 2022, vis-à-vis des publics les plus éloignés de l’emploi.

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...