EN DIRECT – 6 morts et 269 gardes à vue depuis le début des émeutes

Voilà neuf jours que la Nouvelle-Calédonie est plongée dans le chaos alors que certains quartiers demeurent extrêmement sensibles et presque inaccessible d’accès. Une situation que pourra prochainement observer Emmanuel Macron, attendu sur le territoire jeudi.

18h45 – 269 gardes à vue depuis le début des émeutes.

Face aux nombreuses informations qui circulent, le Haut-commissaire Louis Le Franc, accompagné notamment par le procureur de la République Yves Dupas et par le procureur général Bruno Dallès, a tenu à faire le point face aux médias. “Il nous paraissait important de rétablir la vérité sur tout ce qu’on entend en matière de rumeurs sur les morts et les blessés depuis le début de la semaine dernière, a débuté le Haussaire. Je veux dire, d’emblée, qu’il y a eu six morts, dont deux gendarmes tués, l’un par accident, l’autre par un tir dont l’auteur n’a toujours pas été identifié.”

Trois policiers de la BAC ont été également lourdement blessés la semaine dernière, et ont été “évasanés vers Paris”. “Ils ont été grièvement blessés, à la jambe, à la tête et aux yeux, dans le cadre d’une opération sur un cambriolage d’une armurerie. Ils sont pris en charge par les services hospitaliers d’un hôpital parisien”, a précisé le représentant de l’Etat sur le territoire. “On entend beaucoup de choses, mais la réalité des chiffres, c’est celle que je viens de donner”, a-t-il encore déclaré.

17h40 – Près de 85 vols et près de 10 000 passagers concernés par la fermeture de Tontouta.

En raison de la fermeture de l’aéroport de La Tontouta jusqu’à nouvel avis, la compagnie Aircalin est tenue d’annuler ses vols. Cette mesure est étendue jusqu’au samedi 25 mai. Sur la période du 14 au 25 mai, les annulations de vols concernent au total 85 vols et près de 10 000 passagers.

La liste des vols concernés, les consignes aux passagers et les mesures commerciales mises en œuvre sont disponibles sur le site internet d’Aircalin.

16h40 – L’OPT appelle à une “vigilance accrue” sur Internet.

Dans un communiqué publié peu de temps après la conférence de presse du gouvernement, où Christopher Gygès a notamment annoncé que la Calédonie avait été victime d’une cyberattaque “d’une force inédite” mardi soir, les équipes de l’OPT, en étroite collaboration avec le Haut-commissariat, demeure “pleinement mobilisées pour contrer ces menaces et assurer la protection de nos réseaux de télécommunications”.

Ainsi l’OPT recommande “à tous d’exercer une vigilance accrue lors de l’utilisation de vos messageries électroniques, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Pour renforcer votre sécurité informatique, nous vous invitons à consulter les ’10 règles d’or de la sécurité informatique’ disponibles sur cybermalveillance.gouv.fr “.

16h30 – Les conditions de détention au Camp-Est pointées du doigt… par deux émeutiers.

Deux émeutiers qui devaient être jugés pour de graves violences sur des policiers municipaux à Nouméa se sont plaints des conditions de détention d’un Camp-Est plein à craquer, avant d’être incarcérés en attendant leur procès. « On ne mange pas à notre faim, on a fait tourner de la purée qui nous a donné mal au ventre », a déclaré l’un des émeutiers lors de son procès, finalement renvoyé au 11 juin prochain.

Au Camp-Est, « c’est trop serré, on ne mange pas à notre faim »

16h20 – Une cellule de crise ouverte par la province Sud.

La province Sud a annoncé l’ouverture d’une cellule de crise afin de répondre à “toutes vos questions” dans “les situations d’urgence”. “La situation critique que vit actuellement la Nouvelle-Calédonie plonge beaucoup de Calédoniens dans la détresse et l’incertitude”, rapport la Maison Bleue.

Cette cellule est disponible au 05.99.08, du lundi au vendredi, entre 8 heures et 16 heures.

16h00 – Une collecte de déchets organisé à Païta.

Une collecte exceptionnelle de déchets ménagers aura lieu prochainement dans notre commune. La ville de Païta organise cela sur les deux prochains jours, jeudi et vendredi, en fonction des quartiers.


15h45 – Le Haut-commissaire prendra la parole à 17h30.

14h15 – Une cyberattaque “inédite” sur le territoire.

Christopher Gygès a également annoncé qu’une cyberattaque “d’une force inédite en Calédonie” a eu lieu hier soir. “Un fournisseur d’accès a subi une attaque pour saturer le réseau calédonien. Les équipes ont réussi à maîtriser cette attaque, survenu après l’annonce de la venue d’Emmanuel Macron en Calédonie. Des millions de mails ont été envoyés sur une adresse mail en simultanée”, a-t-il détaillé, précisant également qu’un message sera envoyé aux entreprises et aux collectivités pour expliquer “comment se protéger d’une telle attaque”.

14h10 – Plusieurs mesures économiques annoncées.

Christopher Gygès a annoncé dès le début de la conférence de presse un gel de la fiscalité et des cotisations sociales pour les personnes ayant subi un incendie sur leurs outils de travail. “On veut leur annoncer un soutien immédiat”, a-t-il annoncé rapidement. D’autres mesures seront prises et annoncées prochainement.

Une plateforme numérique va également être lancée pour coordonner les aides des différentes collectivités. “Une annonce sera faite vendredi, notamment sur la deuxième vague de dispositifs qui seront mis en place”, commente-t-il.

14h00 – Suivez la conférence de presse du gouvernement.

12h00 – Une nuit “plus calme”. 

Dans un point de situation diffusé en fin de matinée, le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie écrit ceci :

“La nuit a été plus calme que la précédente, malgré deux incendies dans l’agglomération de Nouméa. Les 1 050 renforts des forces de sécurité intérieure et de la sécurité civile présents sur place sont engagés en continu sur le terrain et seront bientôt au complet. Les unités du GIGN et du RAID sont déployées sur les points hautement sensibles.

Les opérations d’accompagnement des touristes français et étrangers encore présents sur l’archipel ont débuté. Une centaine de touristes ont déjà regagné leurs territoires grâce à des vols affrétés par leurs autorités. Ces opérations se prolongeront jusqu’à la réouverture de l’aéroport international de La Tontouta.

Les opérations de déblaiement des axes routiers se poursuivent, avec le concours des policiers et des gendarmes qui en assurent la sécurisation. Plus de 90 barrages ont déjà été neutralisés et sont progressivement nettoyés, grâce au soutien d’entreprises privées.

Le bilan des personnes décédées n’a pas évolué. 84 policiers et gendarmes ont été blessés depuis le début des troubles à l’ordre public. Au total, plus de 280 émeutiers ont été interpellés, dont plus d’une vingtaine sur la journée d’hier. Des renforts permanents ont été installés dans les quartiers de Dumbéa, Païta et du Mont-Dore. Des opérations de sécurisation ont été menées dans les quartiers de Vallée-du-Tir, Tuband, Ducos et Normandie.

Vingt-sept commerces ont pu rouvrir et sont progressivement réapprovisionnés. Les mesures d’interdiction de rassemblements, de transport d’armes et de vente d’alcool ainsi que le couvre-feu de 18 heures à 6 heures sont maintenues jusqu’à la fin de l’état d’urgence.”

10h00 – La province Sud soutient l’économie.

La province Sud a décidé de mettre en place une aide d’urgence pour les entreprises et les salariés, dont les ressources ont été soit pillées, soit brulées, ou sont à l’arrêt depuis le début de cette crise. Sonia Backes, dans un vidéo publié ce mercredi matin sur son compte Facebook, annonce : « je sais qu’on est déjà le 22 mai, la fin du mois approche et certaines entreprises se demandent comment elles vont pouvoir payer les salaires ». Cette aide va permettre de couvrir la masse salariale des entreprises en difficulté, pour que l’ensemble des salaires du mois soit financé. Un formulaire sera en ligne sur le site de la province Sud dans les prochaines heures, et chaque demande sera traitée avec la plus grande attention. Dans l’attente d’un retour de Bruno Le Maire (ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique), la province Sud prend les devants, dès aujourd’hui.

8h40 – Visite de l’ancien CHT, le poste médical avancé pour gérer les urgences.

Mis en place au lendemain de la première soirée d’émeutes, le poste médical avancé se situe dans les locaux de l’ancien CHT Gaston-Bourret. Le personnel présent y prend en charge les cas d’urgence, en réponse aux difficultés de circulation actuelles. Retrouvez notre reportage dans les couloirs de ce poste d’urgence où trois bébés sont nés depuis le début de la crise calédonienne.

Nouméa : à l’ancien CHT, visite du poste médical avancé

8h10 – Des bennes provisoires pour la collecte des déchets à Nouméa.

Depuis le début des émeutes, les entreprises de collecte des déchets n’ont pu circuler. Une problématique de plus pour les habitants de Nouméa et du Grand Nouméa qui voient les poubelles s’accumuler. Dans ce contexte, la ville de Nouméa a mis en place des bennes provisoires pour la collecte des ordures ménagères.

À partir d’aujourd’hui, mercredi 22 mai, des bennes de collecte provisoires vont être mises en place temporairement chaque jour dans différents quartiers de la ville, à certaines heures, en attendant la reprise du service de collecte. “Ces bennes seront réservées uniquement aux déchets ménagers, en aucun cas aux déchets verts ou aux encombrants”, précise la municipalité.

Points de collecte temporaires pour le mercredi 22 mai :
● Parking de l’hippodrome municipal Henry-Milliard de 8h30 à 10h30
● Parking de la mise à l’eau de l’Orphelinat de 8h30 à 10h30
● Parking du Carré Rolland de 9h30 à 11h30
● Parking de l’école Marie-Courtot de 9h30 à 11h30

8h00 – Une minute de silence à l’Assemblée nationale.

“Depuis une semaine, la Nouvelle-Calédonie traverse une crise d’une exceptionnelle gravité (…) Je tiens à saluer l’engagement total du gouvernement, des agents de l’Etat et des forces de sécurité et de secours pour rétablir l’ordre et porter assistance à chacun. Salions aussi les élus de Nouvelle-Calédonie qui ont tous appelés au calme”, a déclaré la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, avant de réclamer une minute de silence aux députés.

7h40 – Emmanuel Macron arrive en Calédonie.

La nouvelle est tombée hier soir. Le président de la République s’est envolée mardi soir (heure métropolitaine) afin de se rendre en Calédonie pour instaurer “une mission”. Il part “dans un esprit de responsabilité”, a ajouté la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot, sans détailler la “mission” évoquée.

Emmanuel Macron sera notamment accompagné de Sébastien Lecornu, ministre des Armées, de Marie Guévenoux, ministre déléguée chargée des Outre-mer de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.

Fil d'actualité

Nickel : début de la fin ?

Ce que vit la Nouvelle-Calédonie depuis plus d’un mois...

Il était temps !

Curieuse ambiance hier à Nouméa. Sur les réseaux, nombreux...

Christian Tein et ses bras-droits arrêtés, un coup dur pour la CCAT

Les gendarmes et policiers ont mené un vaste coup...

Le siège de la CCAT perquisitionné

Dans le cadre de l’enquête ouverte depuis le 17...

L’UC dénonce « des arrestations abusives »

Quelle allait être la forme de la prise de...

Nos réseaux

23,438FansJ'aime
341SuiveursSuivre
593SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Nickel : début de la fin ?

Ce que vit la Nouvelle-Calédonie depuis plus d’un mois a fait passer l’actualité nickel au second plan. Mais celle-ci vient de nous rattraper avec...

Il était temps !

Curieuse ambiance hier à Nouméa. Sur les réseaux, nombreux ont été ceux qui ont publié des post, ou fait des commentaires, pour saluer l’interpellation...

Christian Tein et ses bras-droits arrêtés, un coup dur pour la CCAT

Les gendarmes et policiers ont mené un vaste coup de filet mercredi qui a abouti à l’interpellation de onze personnes soupçonnées de faire partie...