Emeutes en Calédonie : une cyberattaque “d’une force inédite”

Des millions de mails, en provenance de “différents pays”, ont été envoyés en Calédonie, mardi 21 mai, après l’annonce de la venue sur le territoire d’Emmanuel Macron. La cyberattaque a été contenue.

C’est l’une des informations fortes de la conférence de presse du gouvernement. Christopher Gygès, en charge notamment des secteurs de l’économie numérique et de l’économie de la mer, a annoncé qu’une cyberattaque “d’une force inédite” avait eu lieu sur le territoire.

Celle-ci a eu lieu en début de soirée, “après l’annonce de la venue d’Emmanuel Macron” (qui sera accompagné de Gérald Darmanin, de Sébastien Lecornu et de Marie Guévenoux) en Calédonie. “Un fournisseur d’accès a subi une attaque pour saturer le réseau calédonien. Les équipes ont réussi à maîtriser cette attaque. Ce sont des millions de mails qui ont été envoyés de manière simultanée sur une adresse mail, qui avait pour objet de saturer le réseau internet calédonien et de le rendre inopérant. La Nouvelle-Calédonie et le centre de cyber ressources du Pacifique ont pu répondre de manière très efficace, a détaillé le membre du gouvernement, précisant que les équipes de l’OPT notamment avaient réussi à maîtriser cette attaque informatique.

“Plusieurs pays différents”

Cette cyberattaque intervient au moment même où l’ingérence étrangère, notamment de l’Azerbaïdjan, est largement pointée du doigt. “On travaille parfaitement en lien avec l’Etat et de manière efficace”, a précisé Christopher Gygès. Mais, à l’heure actuelle, “nous n’avons pas encore l’origine de l’attaque”. “Les différents mails sont venus de plusieurs pays différents. La volonté était d’engorger le câble calédonien”, a-t-il encore détaillé.

“J’adresse un message aux entreprises et aux collectivités : des mesures seront expliquées sur le site du gouvernement pour se protéger d’une telle attaque”, a également précisé Christopher Gygès.

L’OPT appelle à la vigilance

Après l’annonce du gouvernement, l’OPT n’a pas tardé à communiquer. “Dans le contexte actuel, la Nouvelle-Calédonie fait face à une intensification des tentatives de cyberattaques, précise l’entreprise calédonienne. Les équipes de l’OPT-NC, en étroite collaboration avec le Haut-Commissariat de la République, sont pleinement mobilisées pour contrer ces menaces et assurer la protection de nos réseaux de télécommunications, essentiels à la connectivité Internet en Nouvelle-Calédonie.

Elle appelle également à la prudence et à la vigilance. “Ces cyberattaques peuvent se manifester par l’envoi de courriels malveillants. Nous recommandons donc à tous d’exercer une vigilance accrue lors de l’utilisation de vos messageries électroniques, qu’elles soient professionnelles ou personnelles”, poursuit-elle, invitant les utilisateurs à consulter “les règles d’or de la sécurité informatique” disponibles sur cybermalveillance.gouv.fr.

Fil d'actualité

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi...

Réduire les aides ?

Les collectivités, qu’il s’agisse du gouvernement, des provinces ou...

Rupture de trésorerie

Le gouvernement ne parle pas de cessation de paiement,...

Nos réseaux

12,842FansJ'aime
351SuiveursSuivre
605SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Christian Tein mis en examen et placé en détention provisoire en Métropole

Le leader de la CCAT a été présenté à une juge d'instruction ce samedi, qui lui a notifié sa mise en examen. La justice...

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT) et dix autres personnes soupçonnées d’avoir préparé les actions violentes doivent être...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi soir un communiqué dans lequel il revient sur l’interpellation de onze responsables de la Cellule...