Emmanuel Macron suspend la réforme constitutionnelle sur le dégel

La réforme constitutionnelle en faveur du dégel du corps électoral, votée par le Sénat puis par l’Assemblée nationale, a été officiellement suspendue par Emmanuel Macron.

Trois jours après avoir dissous l’Assemblée nationale en raison de la lourde défaite du parti présidentielle aux élections européennes, Emmanuel Macron tenait une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé que le projet de révision constitutionnelle actant le dégel du corps électoral, était suspendu. “Quant au projet de révision constitutionnelle sur la Nouvelle-Calédonie, qui a été voté dans les mêmes termes par les deux Chambres (le Sénat et l’Assemblée nationale, NDLR), j’ai décidé de le suspendre, a-t-il déclaré ce mercredi soir. On ne peut pas laisser l’ambiguïté dans la période. Il faut le suspendre pour donner toute sa force au dialogue sur place et au retour à l’ordre.”

Lors de sa visite express sur le territoire, en pleine crise insurrectionnelle, le chef de l’Etat avait assuré ne pas vouloir “passer en force” cette réforme, qui à l’origine des premières journées d’émeutes le 13 mai dernier.

La suspension n’est pas le retrait, et donc, au sortir des élections législatives, le président de la République conserve donc toute latitude pour convoquer le Congrès de Versailles pour un vote.

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
390SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...