L’abstention grande gagnante… devant le parti présidentiel

Si le Rassemblement national de Jordan Bardella est arrivé en tête dans l’Hexagone, la liste Besoin d’Europe, de la majorité présidentielle, a conservé son leadership en Calédonie malgré une abstention record.

Les élections européennes n’ont jamais connu une forte mobilisation sur le territoire ces dernières années. Ainsi, en 2019, sur les 209 832 électeurs inscrits sur les listes électorales, seuls 18,57% avaient fait le déplacement dans un bureau de vote. Cinq ans plus tôt, en 2014, ils étaient 26,21% à avoir déposé un bulletin dans une urne.

Cette année, alors que les élections ont été maintenues sur le territoire malgré la crise insurrectionnelle que traverse la Nouvelle-Calédonie depuis un mois, l’abstention s’annonçait, avant même le début du scrutin, tristement historique… Et, ce fut le cas. Dimanche, alors que 222 683 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales, seulement 29 234 ont fait le déplacement dans un des 98 bureaux de vote ouverts pour l’occasion (contre 106 initialement prévus alors que les bureaux de Kouaoua et d’Ouvéa sont restés fermés). Soit un taux de participation de 13,13% seulement, contre un taux d’abstention de 86,87%. Dans le détail, sur les 29 234 bulletins de vote, on retrouve 27 910 bulletins exprimés, mais aussi 948 votes blancs et 376 votes nuls.

La droite domine les débats

Une participation minime, qui s’explique en partie par les émeutes, qu’il convient tout de même d’analyser. Et, dans les urnes calédoniennes, le parti présidentiel d’Emmanuel Macron, que la classe indépendantiste juge responsable de la situation actuelle, demeure aux avant-postes. Ainsi la liste Besoin d’Europe, incarnée par Valérie Hayer, est arrivée largement en tête avec 28,64% des votes exprimés (7994 votants). Ainsi, contrairement aux résultats nationaux, le Rassemblement national, emmené par son président Jordan Bardella, se classe deuxième avec 21,71% des voix (6058 votants).

Et, sans surprise, les listes de droite ont dominé les débats alors que suivent, derrière, la liste de Marion Maréchal (16,01%) et de Françoix-Xavier Bellamy (12,66%), où l’on retrouvait Laura Vendegou en 16e position. Aucune autre liste n’a dépassé les 5% sur le territoire alors que la liste socialiste Réveiller l’Europe, avec Raphaël Glucksmann à sa tête, complète le top 5 (4,17%).

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Couvre-feu prolongé et aménagé, aéroport rouvert.

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé...

Le congrès du FLNKS suspendu puis reporté….

Le congrès du FLNKS, organisé ce samedi 15 juin...

Permanence en feu

Au soir de l’annonce des candidatures de l’Union des...

Nicolas Metzdorf lance sa « campagne de vérité sans promesse »

Au lendemain de l’annonce de sa candidature pour les...

« Enlevez vos policiers, gendarmes, soldats »

Le président de l’Union Calédonienne, Daniel Goa, revient, par...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Couvre-feu prolongé et aménagé, aéroport rouvert.

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé ce dimanche en fin de matinée l'assouplissement de plusieurs mesures restrictives. "L’engagement de l’ensemble des services...

Le congrès du FLNKS suspendu puis reporté….

Le congrès du FLNKS, organisé ce samedi 15 juin à la tribu de Netchaot, à Koné, n’a pas été jusqu’à son terme. Ce congrès extraordinaire...

Permanence en feu

Au soir de l’annonce des candidatures de l’Union des non-indépendantistes avec Nicolas Metzdorf et Alcide Ponga, les bureaux du Rassemblement-Les Républicains du Mont-Dore ont...