Santé : propositions des Loyalistes et du Rassemblement

Dans une approche commune, les deux mouvements non-indépendantistes ont déposé un vœu au Congrès. Ils proposent un plan pour rétablir l’équilibre de notre système de santé.

Reconnaissant la qualité du système de santé calédonien, Les Loyalistes et le Rassemblement estiment qu’il est désormais urgent de prendre des mesures si l’on veut conserver ce niveau de soin. Ils précisent toutefois « qu’avant d’envisager une augmentation de la fiscalité ou des cotisations, il est dans un premier temps essentiel que toutes les mesures d’économie soient engagées. » De la même manière, les non-indépendantistes juge que « la mise en place de ce plan doit constituer un préalable à toute hausse de prélèvement obligatoire qui pèse sur le coût du travail et le budget des ménages calédoniens dans un contexte d’inflation. » S’il s’agit d’un vœu, Loyalistes et Rassemblement détaillent un certain nombre de mesures à prendre rapidement.

Un plan de maîtrise et de réduction des dépenses de santé

Tout d’abord, Loyalistes et Rassemblement demande au gouvernement de diminuer les frais de gestion de la CAFAT de 5% par rapport à 2020, d’instaurer une participation forfaitaire de l’assuré de 100 francs CFP pour l’achat de chaque boite de médicament, de baisser de 10% le taux de prise en charge du petit risque et de mettre en place le jour de carence pour les fonctionnaires et assimilés. Les non-indépendantistes proposent surtout que l’on se penche sur le fonctionnement de la CAFAT et tout d’abord qu’il lui soit fixé des conventions d’objectifs et de gestion. Dans ce même esprit, et à la suite des recommandations de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) que personne n’a jamais suivies, « il est demandé au gouvernement de faire évoluer les statuts de la CAFAT et d’en faire un Établissement Public Administratif. » Le plan proposé prévoit également de rendre le contrôle médical unifié indépendant de la CAFAT pour qu’il soit plus opérationnel et efficace. « Il s’agit, précise le vœu, de donner à ce contrôle médical unifié les moyens humains et matériels afin d’exercer pleinement ses missions et de le doter d’un système d’information à la hauteur des enjeux. » Toujours concernant la CAFAT et la refonte de ses systèmes informatiques, pour laquelle un budget conséquent est prévu, les non-indépendantistes demandent que la CAFAT « présente au congrès dans un délai de 6 à 9 mois un cahier des charges précisant les caractéristiques, les objectifs ainsi que les économies de gestion susceptibles d’être générées par ce nouveau système informatique. » Enfin, la dernière proposition de ce vœu est l’instauration en Nouvelle-Calédonie de la carte vitale afin de simplifier « le remboursement des soins, permettra de recueillir des données sur la santé des Calédoniens, facilitera le travail des médecins et améliorera le contrôle médical. »

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...