Au Mont-Dore, « on a compris que chaque voix allait compter »

Malgré un contexte particulier et des blocages au niveau de Saint-Louis, les électeurs se sont rassemblés en nombre dans les bureaux de vote.

Peu d’attente, mais des bureaux de vote bien remplis ce matin dans la commune du Mont-Dore. Malgré le contexte particulier que traverse la ville, la population a répondu présent pour le deuxième tour des législatives. En témoigne le taux de participation très largement supérieur à celui du premier tour : 65,42% contre 55,94% la semaine passée aux mêmes horaires. Presque 10 points de plus donc. « Aucun problème à relever au niveau des bureaux de vote, au contraire, confie Eddie Lecourieux, le maire du Mont-Dore. Le vote est beaucoup plus fluide que la dernière fois. Les gens avaient déjà leurs cartes d’électeurs, et on a rajouté quelques isoloirs. »

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Loris Castaing

Fil d'actualité

Le Mary D vogue au secours des Mondoriens

Le Mary D Princess, un navire de 132 places...

L’incendie de l’église Saint-Louis « est un sacrilège »

Quelques jours après l’incendie du presbytère et la prise...

Un nouveau coup de pouce de l’État

Le gouvernement français, toujours mené par Gabriel Attal, gère...

Les émeutes « n’ont pas sonné le glas du vivre-ensemble »

Dans un communiqué, le Palika a réagi à la...

« Un pays un et indivisible »

Le bureau politique du Front de libération nationale kanak...

Nos réseaux

13,437FansJ'aime
390SuiveursSuivre
643SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le Mary D vogue au secours des Mondoriens

Le Mary D Princess, un navire de 132 places bien connu des Calédoniens, a intégré hier le dispositif d’urgence des navettes maritimes entre Le...

L’incendie de l’église Saint-Louis « est un sacrilège »

Quelques jours après l’incendie du presbytère et la prise d’assaut de la maison occupée par les Petites Filles de Marie, l’église de Saint-Louis a...

Un nouveau coup de pouce de l’État

Le gouvernement français, toujours mené par Gabriel Attal, gère désormais « les affaires courantes », pour une durée indéterminée. Juste avant la démission de...