Les Samoa, passage obligé sur le trajet menant au Chili

La 24e édition du championnat d’Océanie masculin des moins de 19 ans, tournoi organisé cette année aux Samoa et qualificatif pour la prochaine Coupe du monde des moins de 20 ans qui se jouera en 2025 au Chili, a commencé hier. L’équipe de Calédonie est attendue sur le terrain ce samedi matin (10 h).

Les grands, les seniors, ont dû renoncer, le mois dernier, à la Coupe d’Océanie, organisée tous les quatre ans et dont la finale, il y a six jours, a été remportée par la Nouvelle-Zélande, 3 à 0 contre le Vanuatu, pays hôte.

Les « petits », les jeunes, U19, n’ont eux pas cette déception de devoir déclarer forfait pour des faits dont ils n’y peuvent pas grand-chose. Si à l’heure actuelle la situation reste toujours compliquée en Nouvelle-Calédonie, la tension est tout de même un peu redescendue : ainsi, l’aéroport a rouvert, permettant de s’envoler pour tenter de forcer son destin. La sélection entraînée par Pierre Wajoka est donc du voyage à Apia, aux Samoa, pour prendre part à ce tournoi au double enjeu : gagner le titre régional (ce serait une première pour les Cagous) et se qualifier pour la prochaine Coupe du monde des moins de 20 ans (ce serait là aussi inédit) après l’avoir fait deux fois en U17 (en 2017 et 2023, pour autant d’éliminations en phase de groupes). Atteindre le premier objectif nécessite de remporter la finale de cette Coupe d’Océanie. Le second objectif est plus accessible, puisqu’il « suffit » d’aller en finale étant donné qu’il y a deux places en jeu.

Des Kiwis pas encore mûrs ?

Les Calédoniens sont dans le groupe B. Leur premier adversaire, ce samedi matin ? La Nouvelle-Zélande, tenante du titre… mais peu préparée, sans matchs amicaux en amont. « Nous avons eu un stage minimal avant de venir ici, deux ou trois jours, puis nous nous sommes mis au travail », a expliqué, en conférence de presse, le sélectionneur des favoris, Chris Greenacre. « La situation du pays est très difficile, donc c’était très dur de réunir tous les joueurs. Nous n’avons eu que trois semaines de préparation pour les matchs », a pour sa part commenté le sélectionneur de la Calédonie, Pierre Wajoka.

Les Cagous affronteront ensuite la Papouasie mardi (10 h) et les Samoa vendredi (13 h). Les demi-finales, croisées avec les deux premiers du groupe A (qui réunit les Fidji, Tahiti, les Salomon et le Vanuatu), sont programmées le lundi 15 juillet (9 h et 13 h). Finale le 18 juillet (12 h).

Les Fidjiens commencent fort

En plus des Néo-Zélandais, les Calédoniens doivent, s’ils veulent aller au bout, se méfier des Fidjiens, finalistes il y a deux ans. Ils arrivent préparés, déterminés à faire aussi bien, voire mieux, qu’en 2022. « Nous sommes ensemble depuis quatre semaines, ce sera notre cinquième semaine. En tant qu’équipe, nous avons la pression de performer, car notre précédente équipe U19 a participé à la Coupe du monde. C’est donc un défi pour nous de voir si nous avons un certain niveau de régularité », a déclaré le sélectionneur, Marika Rodu.

En ouverture du tournoi hier matin, les Fidjiens ont dominé 3 buts à 1 une formation tahitienne à la préparation courte mais à l’effectif talentueux, plusieurs éléments évoluant en Métropole. Sur ce premier match, les individualités n’ont toutefois pas fait le poids face à un collectif fort.

Anthony Fillet

Fil d'actualité

La voix du Caillou #307

Consultez en ligne l'édition du 19 juillet 2024 de...

Le Mary D vogue au secours des Mondoriens

Le Mary D Princess, un navire de 132 places...

L’incendie de l’église Saint-Louis « est un sacrilège »

Quelques jours après l’incendie du presbytère et la prise...

Un nouveau coup de pouce de l’État

Le gouvernement français, toujours mené par Gabriel Attal, gère...

Les émeutes « n’ont pas sonné le glas du vivre-ensemble »

Dans un communiqué, le Palika a réagi à la...

Nos réseaux

13,437FansJ'aime
390SuiveursSuivre
643SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La voix du Caillou #307

Consultez en ligne l'édition du 19 juillet 2024 de votre quotidien "La Voix du Caillou". Notre avenir s'écrit au quotidien…

Le Mary D vogue au secours des Mondoriens

Le Mary D Princess, un navire de 132 places bien connu des Calédoniens, a intégré hier le dispositif d’urgence des navettes maritimes entre Le...

L’incendie de l’église Saint-Louis « est un sacrilège »

Quelques jours après l’incendie du presbytère et la prise d’assaut de la maison occupée par les Petites Filles de Marie, l’église de Saint-Louis a...