Activement recherché, un « sniper » de Païta interpellé

D’après les informations de La voix du Caillou, un homme originaire de la tribu de N’dé, à Païta, a été placé en détention provisoire en attendant son jugement. Il a reconnu avoir ouvert le feu sur les gendarmes et leur avoir jeté des « bombes d’artifice ».

Son arrestation est le fruit d’une traque tous azimuts. Des semaines que le profil de cet homme est accroché au-dessus du bureau des gendarmes de la brigade de recherches (BR) de Nouméa. Il est désormais derrière les barreaux en attendant son procès.

Si cet individu est soupçonné d’avoir activement participé aux émeutes depuis le 13 mai, les gendarmes sont véritablement à sa recherche depuis le 1er juin. Ce jour-là, des spécialistes de l’unité d’élite du GIGN interviennent sur un barrage où des personnes sont signalées armées. Un dispositif d’interpellation est monté en quelques minutes et s’avère payant. Car s’il ne permet pas d’appréhender des émeutiers, il déstabilise leur organisation. Obligés de prendre la fuite, ils abandonnent derrière eux un pick-up qui va être passé au peigne fin.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...