Nicolas Metzdorf à la rencontre des soignants

Le député sortant, qui espère renouveler son mandat dans la première circonscription aux prochaines élections législatives, s’est rendu à la clinique Kuindo-Magnin hier matin, pour s’entretenir avec la direction et rencontrer les soignants.

Dans les allées de la clinique Kuindo-Magnin, Nicolas Metzdorf était notamment accompagné de Sonia Backes, la présidente de la province Sud. Le candidat aux élections législatives dans la première circonscription a eu l’occasion de rencontrer la direction afin de prendre la mesure des difficultés économiques de l’établissement. Il a notamment affirmé son soutien au personnel. « L’urgence aujourd’hui c’est de soigner nos patients. Il est hors de question de laisser tomber la clinique Magnin », a martelé le responsable loyaliste.

Mise sous tutelle de la CAFAT par l’Etat

La santé financière de l’établissement de soin était déjà très mauvaise, et la crise que traverse la Nouvelle-Calédonie a continué d’enfoncer la clinique dans le rouge. « Nous avons une visibilité de quelques semaines, a déclaré Serge Magot, le directeur de Kuindo-Magnin. Tôt ou tard il y aura un trou d’air, on a un besoin de trésorerie immédiate à hauteur de 500 millions de francs, et de solutions pour la suite. » Des solutions, justement, le chef d’entreprise en propose deux : une revalorisation de ses prix pour mieux correspondre aux dépenses de la clinique et la mise sous tutelle de la CAFAT par l’Etat. Un second point que soutient fermement Nicolas Metzdorf : « Cette demande de la clinique, nous la soutenons, puisque seul l’État pourra permettre à la Nouvelle-Calédonie de retrouver une stabilité financière. Nous n’avons jamais été aussi dépendants de la France, on ne pourra pas s’en sortir sans un chèque de l’État. »

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Loris Castaing

Fil d'actualité

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements...

L’aide médicale gratuite suspendue par la province Sud

Pour faire face aux nombreuses conséquences de la crise...

Faire face avec moins de trésorerie

A l’instar de toutes les collectivités calédoniennes, la province...

Nos réseaux

13,292FansJ'aime
383SuiveursSuivre
635SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré ne pas organiser de parade. Ce qui n’empêche pas plusieurs communes de préparer la fête...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été interpellé en train de saccager un magasin à Ducos. Placé en garde à vue puis...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements et d’effondrement de son « vivre-ensemble », nous sommes allés à la rencontre des Calédoniens,...