Nouméa, Mont-Dore, Dumbéa… Quelles sont les écoles ouvertes lundi ?

Si la rentrée scolaire est prévue lundi 17 juin pour les élèves de maternelle et de primaire, certains établissements ne pourront malheureusement ouvrir en raison de la crise insurrectionnelle que traverse la Nouvelle-Calédonie depuis cinq semaines. C’est le cas notamment à Nouméa et au Mont-Dore.

Si le gouvernement a décidé de maintenir « le cap du 17 juin », tous les élèves ne retrouveront pas le chemin de l’école lundi prochain. La rentrée se fera de manière « très progressive » en fonction des niveaux et des établissements. Si les élèves de maternelle et de primaire seront les premiers à retrouver leur établissement, dans les collèges, le lundi 17 et le mardi 18 juin seront consacrés à l’accueil des personnels, avant l’accueil des élèves à partir du mercredi 19 juin pour certains établissements. Quant aux lycées, après une semaine consacrée à la remise en route des établissements, les lycéens sont attendus en classe le 24 juin.

Mais, malgré tout, même les plus jeunes écoliers ne pourront pas tous s’asseoir sur les bancs scolaires lundi matin alors que la reprise sera “partielle”, en fonction des communes et des quartiers.

Moins de la moitié des écoles ouvertes à Nouméa

La capitale est, sans surprise, largement concernée par la problématique. Sur les 46 établissements comptabilisés à la rentrée en février dernier, seulement 22 écoles maternelles, primaires ou groupes scolaires publics, qui “remplissent les conditions de sécurité”, vont ouvrir leurs portes lundi 17 juin. Si le service de cantine “sera assuré normalement”,  en revanche, “la garderie du matin et du soir ne pourra pas être proposée pour le moment”.

Voici la liste des 22 écoles qui pourront accueillir des enfants lundi matin :

  • Dans le secteur centre : Candide-Koch / Les Capucines, Charles-Bichon, Les Pétunias, Marguerite-Lefrançois, Paul-Boyer / Marguerite-Carlier, Suzanne-Russier, Frédéric-Surleau.
  • Dans le secteur est : Michel-Amiot, Antoinette-Charbonneaux, Christine-Boletti, Les Pensées, Marie-Havet, Michel-Cacot.
  • Dans le secteur nord-est : Serge-Laigle, Les Iris, Marie-Courtot / Henriette-Gervolino.
  • Dans le secteur sud : Ernest-Risbec, Fernande-Leriche, Jean-Mermoud, Les Frangipaniers, Les Lys, Yvonne-Dupont.

Sept écoles fermées au Mont-Dore

Concernant le Mont-Dore, sept établissements, tous situés dans le sud de la commune, garderont les grilles fermées “jusqu’à nouvel ordre” : le groupe scolaire de Saint-Michel, l’école primaire de La Rizière, l’école maternelle Les Coccinelles, le groupe scolaire La Briqueterie, l’école élémentaire du Vallon-Dore, l’école maternelle Les Dauphins et le groupe scolaire La Croix du Sud. “Les différents barrages et blocages situés sur les axes routiers, en particulier dans la partie sud de la commune, ne permettent pas à l’heure actuelle une reprise de l’école en toute sécurité, tant pour les élèves que pour le personnel et le corps enseignant », précise la municipalité, précisant tout de même qu’une “continuité pédagogique sera proposée par les enseignants pour les élèves des écoles fermées”.

En revanche, tous les autres établissements publics de la commune pourront accueillir les élèves dès lundi, malgré un dispositif adapté alors que les services de garderie seront disponibles exclusivement le matin (de 6h30 à 8h).

Dix écoles ouvertes à Dumbéa

A Dumbéa, dans la deuxième commune du pays, dix établissements seront ouverts lundi matin, de 17h30 à 11h30 : L’Oasis, les Colibris, Les Myosotis, Victorien-Bardou, Gustave-Clain, Paul-Duboisé, l’école de Dumbéa-sur-mer, Frédéric-Louis Dorbritz, Alphonse Dillenserger et John-Higginson. “À noter que seule la garderie du matin est effective (à partir de 6h30), mais que le service de cantine ne sera pas assuré”, précise tout de même la municipalité.

L’incertitude demeure encore pour trois établissements de la Ville : l’école maternelle Les Orangers, l’école élémentaire Jack-Mainguet et le groupe scolaire Michelle Delacharlerie-Rolly. Ces derniers sont fermé “ponctuellement”. Une “réouverture éventuelle en cours de semaine sera communiquée par chaque directeur”, explique la mairie.

En revanche, trois établissements, “qui ont subi des dégradations importantes ou dans lesquelles les conditions de sécurité ne sont pas remplies”, resteront fermés “jusqu’à nouvel ordre”. Il s’agit des écoles Les Niaoulis, Louis Bénébig, Louise De Greslan, Renée Fong (maternelle et primaire). Pour les huit établissements qui n’ouvriront pas leurs portes lundi, “une continuité pédagogique sera mise en place à l’aide de livrets imprimés qui seront distribués aux élèves”, ajoute la commune.

Une rentrée décalée à Païta

A Païta, les cloches ne sonneront pas lundi matin alors que la rentrée est programmée mercredi 19 juin. Jusqu’à vendredi 21 juin, “les écoles communales accueilleront les élèves du primaire uniquement le matin”. “Un service d’une heure de garderie le matin et le midi sera assuré”, précise la municipalité dans un communiqué, précisant que le service de cantine “ne sera pas assuré sur cette période”. Le retour sur un fonctionnement plus habituel, que ce soit au niveau des horaires d’ouverture, de la cantine et de la garderie, est programmé pour le lundi 24 juin. “Le service de transport scolaire des élèves du primaire est quant à lui suspendu jusqu’à nouvel ordre”, précise encore la municipalité.

A l’heure actuelle, et alors que l’ensemble de ces dispositions peut évoluer “en fonction de la situation”, seul le groupe scolaire Jean-Ounou Cottin, à La Tamoa, restera fermée la semaine prochaine.

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...