Un niveau déjà impressionnant pour la reprise

La Coupe Jean-Claude Colle, qui marque officiellement le coup d’envoi de la saison, était organisée samedi à la salle omnisports d’Auteuil. Plus de quarante compétiteurs étaient engagés.

Les débuts de saison nécessitent, parfois, un temps d’adaptation et de réglage. Force est de constater que les lifteurs du Caillou sont déjà en grande forme. Samedi, à Auteuil, se tenait la Coupe Jean-Claude Colle. Les barres se sont enchaînées, les kilos aussi. En force athlétique (discipline qui regroupe le squat, le développé couché et le soulevé de terre), quelque 35 concurrents étaient engagés. Et, à l’arrivée, Jean-Michel Planchon (Nouméa Force), qui affiche 104,9 kilos sur la balance, monte sur la plus haute marche du podium en Open avec 297,5 kilos au squat, 200 kilos au développé couché et 290 kilos au soulevé de terre (787,5 kilos). Le plus gros total de la journée qui lui permet d’atteindre le niveau National 1.

Mais, les duels ont été intenses. A l’image de Medhi Maramin (Iron Powerlifting, -120 kg) et d’Axel Raymond (Tagaloa Gym, -93 kg), vainqueur de la catégorie Masters, qui auront soulevé respectivement 735 kilos et 732,5 kilos au total et ainsi validé les minima National 1.

« Elle sort de nulle part »

Maxime Bataillard (-66 kg), qui a rejoint le club Tagaloa Gym après la fermeture de la section force au sein de Maxi Perf NC, a, de son côté, soulevé 600 kilos. « Il vient seulement de reprendre et il termine seulement à dix kilos du niveau Europe, c’est génial », salue Kenny Wendt, l’un des entraîneurs de la sélection calédonienne.

Le niveau international a tout de même été atteint dans la salle dumbéenne. Cindy Sionepoe (Nouméa Force, -69 kg), encore en subjuniors, a impressionné les spectateurs présents (et les fins connaisseurs) en validant 380 kilos sur l’ensemble des trois mouvements. Soit des performances qui lui permettent d’atteindre le niveau monde. Le tout, à seulement 17 ans. « Elle sort de nulle part, elle est inconnue au bataillon, rigole Kenny Wendt. Elle s’entraîne régulièrement à Fitness Park et vient de temps en temps au club (Tagaloa). Mais c’est tout, c’est énorme », sourit-il.

La victoire finale, toutes catégories, revient cependant à Cathy Phatien (Tagaloa Gym, -47), sacrée championne de France en septembre dernier. Elle valide les minima National 1 avec 310 kilos validés, tout comme Marie Giraud (Tagaloa Gym, -63 kg) avec 355 kilos réalisés. Au total, il y aura eu dix performances de niveau national (ou plus) sur l’ensemble de la journée.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...