De fortes pluies s’abattent sur tout le territoire

Pendant deux jours, l’ensemble de la Calédonie a été touchée par de fortes précipitations, avec un cumul dépassant, à certains endroits, deux fois un mois de pluie classique.

Depuis deux jours, c’est clairement un temps à rester enfermé chez soi. Les Calédoniens l’ont bien compris et se faisaient particulièrement discrets dans les rues nouméennes. Une baie des Citrons déserte, quand de très rares parapluies étaient visibles à l’Anse-Vata, entre Le Méridien et La Bodega. Comme annoncé par Météo France, les journées de jeudi et de vendredi ont été marquées par une pluie incessante sur la Grande Terre et sur les îles Loyauté. « La Nouvelle-Calédonie se trouve sous l’influence d’une zone dépressionnaire générant un épisode de pluie notable. Ce type d’épisode se produit une ou deux fois par an en moyenne », expliquait ainsi Météo France dans ses relevés.

Malgré tout, dans le détail, les données sont parfois impressionnantes alors que « les cumuls recensés atteignent 2 à 2,5 fois un mois de pluie normal dans certains endroits », détaille Julien Ridao, chef prévisionniste. C’est le cas dans le Nord-Ouest (Koné, Poum), dans le Sud-Ouest (Boulouparis, Païta, Mont-Dore, Nouméa) et dans l’Est (Pouébo, Poindimié, Thio). Ainsi, vendredi en début d’après-midi, 225 millimètres de précipitations avaient été enregistrées à Goro, 224 millimètres à Borendi ou encore 210 millimètres à Poindimié. « Sur la façade Est, on tourne entre 150 et 250 millimètres alors que la façade Est, les cumuls varient entre 50 et 100 millimètres », résume-t-il. 

La RT1 accessible

Sur les autres zones, en revanche, l’intégralité des précipitations représente « environ un mois de pluie ». Sur les îles Loyauté, le phénomène demeure différent de la Grande Terre avec « un cumul moins important certes, mais des pluies plus rapides et plus intenses. Cela reste des pluies très significatives », poursuit Julien Ridao

Si l’ensemble des routes étaient praticables sur Nouméa, malgré deux éboulements enregistrés sur la promenade Pierre-Vernier, qui ont obligé les services municipaux à fermer une des voix et à mettre en place une déviation par la rue Roger-Laroque, dans le Grand Nouméa et en Brousse, la circulation a davantage été perturbée sur les axes secondaires avec de nombreux radiers impossibles à franchir. « Les éclaircies commencent à arriver dans le Nord. Concernant la RT1, celle-ci est restée accessible toute la journée, mais il y a eu quelques axes secondaires bouchés, notamment dans la chaîne », détaillait à la mi-journée Philippe Buama, responsable de la sécurité civile dans le Nord.

Quid du week-end ?

Dès aujourd’hui, ce phénomène météorologique devrait quitter la Calédonie. « On doit retrouver des alizés humides. Dans le Sud, sur la côte Est et dans les Loyauté, il pourrait y avoir encore certaines averses », détaille Météo NC, évoquant des pluies « très classiques ». Le vent, lui, moins présent qu’annoncé vendredi, pourrait être d’actualité ce week-end avec des alizés « bien établis », entre 20 et 25 nœuds, sans compter les rafales entre 35 et 40 nœuds. Ainsi, une vigilance orange est toujours d’actualité samedi sur le Sud-Ouest, de Boulouparis au Mont-Dore, et sur les Loyauté.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un...

Un lycée agricole à La Foa

Ce jeudi 22 février aura été le jour des...

Le foyer wallisien débute sa « seconde vie »

Le foyer wallisien et futunien de Nouvelle-Calédonie, important lieu...

Nos réseaux

6,904FansJ'aime
177SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

L’État accorde un prêt de plus à la SLN

Le groupe Eramet, actionnaire majoritaire (56%) de la SLN (le reste des parts se partagent entre les provinces à 34% et un groupe japonais...

Le ministre de la Justice en immersion dans la « prison de la honte »

Surpeuplé et insalubre, le Camp-Est a ouvert ses portes à Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin qui ont constaté les conditions indignes de détention et...

Une nouvelle prison de 600 places à Ducos

Le ministre Éric Dupond-Moretti a confirmé la construction d’un nouvel établissement pénitentiaire pour remplacer le Camp-Est. Il sera construit sur un terrain de 18...