Le quotidien

Emmanuel Macron est reparti : Vanuatu, Papouasie et Sri Lanka. L’excitation et/ou l’euphorie sont retombées, retour au quotidien. Et ça n’est reluisant. Mardi et mercredi, on nous a parlé de l’avenir, de la France, de la Nouvelle-Calédonie qui a choit de rester française et des espoirs que cela suscite. Aujourd’hui, revoilà la CLR et son cortège de malaise. Et puis maintenant le CHN de Koné croulant sous les dettes, qui envisage de réduire sa voilure et quasiment de fermer ! Le retour à la réalité fait mal, comme toute chute brutale. Mais cela donne un nouveau lustre aux propos du président de la République qui nous enjoignais à réformer notre modèle. Réformer ? Un modèle qui nous a conduit dans cette situation ? Une réforme n’est peut-être même plus suffisante sur un système économique qui parait en ruine, mais qui continue à produire des inégalités. Les difficultés s’amoncellent. Celles du nickel dont il faut refonder la stratégie, ou plutôt en définir enfin une, celle de l’agriculture qui ne produit localement que 17% de ce que l’on consomme et dont tant de filières n’y parviennent plus. Finalement lorsque l’on fait la litanie de ce qui nous attend, on en vient à regretter qu’Emmanuel Macron ne soit resté que deux jours, car quand il est là on parle de l’avenir et on oublie ce qui nous désespère.

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...