La place des Cocotiers devient le cœur du transport en commun à Nouméa

Nous avons vu hier la création de la place mythique de la capitale. Une place qui va tenir un rôle central en termes de transports.

Nous sommes le 23 août 1878. Depuis l’époque de Fort Constantine, la première implantation de la Marine impériale à Nouméa, la capitale de la colonie alors dénommée Port de France, le paysage de la ville a bien changé. Tout autour de la Place de l’Infanterie de Marine, la baie est en grande partie remblayée grâce au travail de l’administration pénitentiaire. Autour des premières rues, les habitations ont essaimé. Depuis deux ans, la ville est enfin alimentée en eau grâce au captage effectué au barrage de la Yahoué, un cours d’eau situé à quelques kilomètres au nord-ouest. Stockée dans des réservoirs situés sur les hauteurs, près de la résidence du gouverneur, la précieuse eau est disponible aux bornes fontaines installées dans les rues. Clothile et Mathilde se promènent sur la place, un lieu bien agréable de flânerie désormais à la disposition des habitants. Et puis, un kiosque à
musique est en construction, également grâce à l’administration pénitentiaire. Dans quelques mois, les Nouméens pourront se régaler de quelques concerts sur la place.

Non loin de là, les cochers de la station de fiacres tuent le temps en attendant les clients. Dur métier, tout de même, en période de chaleur. Heureusement, quelques ombrages permettent d’y trouver un peu de confort.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...