Le palais de justice de Nouméa paralysé par la grève des greffiers

Rouages essentiels de la justice, les greffiers du tribunal de première instance et de la cour d’appel de Nouméa se sont rassemblés lundi pour protester contre le projet de revalorisation de la grille indiciaire. Ils réclament également davantage de moyens humains.

Toujours dans l’ombre des magistrats, discrets et silencieux, ils sont pourtant une pièce indispensable de la machine judiciaire. Fait rarissime, les greffiers du tribunal de première instance et de la cour d’appel de Nouméa sont montés au créneau, lundi, pour exprimer leur colère contre le projet de revalorisation de la grille indiciaire proposé par le ministère de la Justice qui pourrait entrer en application en octobre prochain. Un mouvement national à l’appel d’une intersyndicale, et particulièrement suivi dans la capitale nouméenne et à Koné. Au total, près de quarante greffiers et personnels de justice se sont mobilisés toute la journée pour exprimer leur colère, soutenus par plusieurs magistrats dont les chefs de cour. Conséquence, le palais de justice s’est retrouvé totalement paralysé, de nombreuses audiences devant être reportées. « Sans les greffiers, rien ne peut se faire. Nous sommes les garants de la procédure », met en avant Frédéric Delaporte, représentant Soenc-CFDT.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur...

Commentaire sur un sondage qui fait beaucoup parler

Ça n’a pas tardé, à peine les résultats du...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

La CCAT mobilisée devant « le Palais des injustices »

Ils se sont retrouvés au pied du Palais de justice, hier, pour dénoncer le traitement judiciaire réservé aux manifestants qui ont comparu devant le...

Manifestation de la CCAT : de six mois avec sursis à deux ans ferme pour les violences contre les gendarmes

Parmi les six manifestants qui ont comparu devant le tribunal correctionnel de Nouméa, vendredi, l’un d’eux a été relaxé et les cinq autres ont...

Une soirée en enfer au 4e kilomètre

Insultes, coups, enlèvement, séquestration, humiliation, menaces de mort, sur fond de trafic de drogue : ou comment une vente d'une petite quantité de cannabis...