Yolaine Yengo tient son ticket olympique

La Calédonienne (31 ans) a été sélectionnée dans l’équipe de France qui disputera les Jeux olympiques 2024. Le tournoi féminin aura lieu au Stade de France, du 28 au 30 juillet.

Sa présence à Paris n’était, jusqu’à hier, pas officielle. Pourtant, imaginer Yolaine Yengo manquer les Jeux olympiques semblait tout bonnement inimaginable tant elle est devenue, ces dernières années, une pièce maîtresse de l’effectif tricolore. Et la saison écoulée n’a fait que confirmer la place importante prise par la Maréenne de 31 ans. Elle ne faisait pourtant, selon ses dires, « pas partie des anciennes ». « Je commence à prendre un peu ma place dans cette équipe, ça se fait tout doucement, et j’espère que ça sera comme ça jusqu’à l’événement principal, les Jeux olympiques. On est 21 filles sous contrat avec la Fédération française, et il n’y en aura que 13 qui seront retenues pour les Jeux, donc il faut charbonner, être la plus performante possible dans l’année qui arrive, gagner du temps de jeu et être présente sur tous les tournois pour, à la fin, être dans ce groupe. On croise les doigts », confiait-elle à La voix du Caillou, lors d’un passage express sur son île natale, en octobre dernier.

Mission accomplie. Sur le circuit mondial, elle a ainsi disputé cinq des sept tournois cette saison : au Cap (Afrique du Sud), à Perth (Australie), à Los Angeles (Etats-Unis), à Singapour et à Madrid (Espagne), manquant seulement les rendez-vous de Vancouver (Canada), sur blessure, et de Hong-Kong. Dans son sillage, les Françaises ont terminé troisième (104 points), derrière l’Australie (124 points) et la Nouvelle-Zélande (126 points). De belles performances confirmées en juin par une nouvelle couronne européenne, la deuxième de suite, après deux tournois disputés en Croatie et en Allemagne.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Le Mary D vogue au secours des Mondoriens

Le Mary D Princess, un navire de 132 places...

L’incendie de l’église Saint-Louis « est un sacrilège »

Quelques jours après l’incendie du presbytère et la prise...

Un nouveau coup de pouce de l’État

Le gouvernement français, toujours mené par Gabriel Attal, gère...

Les émeutes « n’ont pas sonné le glas du vivre-ensemble »

Dans un communiqué, le Palika a réagi à la...

« Un pays un et indivisible »

Le bureau politique du Front de libération nationale kanak...

Nos réseaux

13,437FansJ'aime
390SuiveursSuivre
643SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le Mary D vogue au secours des Mondoriens

Le Mary D Princess, un navire de 132 places bien connu des Calédoniens, a intégré hier le dispositif d’urgence des navettes maritimes entre Le...

L’incendie de l’église Saint-Louis « est un sacrilège »

Quelques jours après l’incendie du presbytère et la prise d’assaut de la maison occupée par les Petites Filles de Marie, l’église de Saint-Louis a...

Un nouveau coup de pouce de l’État

Le gouvernement français, toujours mené par Gabriel Attal, gère désormais « les affaires courantes », pour une durée indéterminée. Juste avant la démission de...