Emmanuel Tjibaou, « dans la lignée de son père »

Vainqueur de son duel face à Alcide Ponga, Emmanuel Tjibaou a été élu député de la seconde circonscription. Un nouveau visage sur la scène politique qui représente beaucoup d’espoir, notamment dans le camp indépendantiste.

Près de quarante ans après Rock Pidjot, un nouvel indépendantiste va s’asseoir sur les bancs de l’Assemblée nationale, à Paris. Emmanuel Tjibaou, dont la candidature a été une surprise dans la seconde circonscription alors qu’il n’avait jamais brigué de mandat politique, a été élu face à Alcide Ponga après avoir récolté 57,44 % des suffrages exprimés. Un vote qui s’apparente presque à un plébiscite alors que 20 des 28 communes de cette zone ont voté en faveur du représentant Nationalistes et Indépendantistes. Si les électeurs loyalistes se sont montrés timides, pour ne pas dire tendus, face à l’idée de parler de ce candidat « à l’opposé de leurs convictions », même s’il n’est « pas le pire », Nicolas Metzdorf, élu pour sa part dans la première circonscription, a été bon joueur dimanche soir sur le plateau de Nouvelle-Calédonie La 1ere. Il se voulait surtout « optimiste ». « Ce que j’ai entendu d’Emmanuel Tjibaou est rassurant, il a tenu des propos très constructifs et cela nous met dans une position plus confortable pour les négociations », a-t-il déclaré.

Car, le fils de Jean-Marie Tjibaou, contrairement à certains leaders indépendantistes actuels, veut « prendre de la hauteur ». Et cela, séduit à l’heure où bon nombre de citoyens calédoniens attendent l’avènement de nouvelles personnalités politiques pour faire avancer un débat aujourd’hui au point mort. En est-il capable ? « Oui, je le pense vraiment, glisse Alfred, 55 ans, qui votait à l’Hôtel de Ville de Dumbéa. C’est le genre de personne qu’il nous faut, notamment dans la période actuelle. » Comme lui, Mélina, originaire de Bélep, a également glissé un bulletin jaune dans l’urne : « Il a de bonnes paroles et je pense qu’il peut nous sauver, rassembler toutes les ethnies. »

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...