265 milliards

Il y a des chiffres qui dépassent l’entendement. Ils prennent plus de résonance encore lorsqu’ils émanent des instances officielles : 265 milliards de francs, c’est l’estimation de ce que vont coûter les violences et exactions de la CCAT, selon le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Ça ouvre les yeux sur l’exacte réalité de ce que nous subissons de la part de la CCAT et des indépendantistes. Et comme l’a rappelé Françoise Suvé hier au Congrès, les chiffres des destructions sont « a minima » puisqu’elles se poursuivent chaque jour. On comprend aussi que sans la France, rien n’est possible ni envisageable. Alors certes, dans leur volonté de ne pas condamner les violences, les indépendantistes accusent l’État d’en être l’initiateur et le seul responsable, mais personne n’est dupe. Pas de salut hors la France, à la condition que l’État saisisse bien la vérité de la situation, ce qui est loin d’être le cas. Pour sauver ce qui peut l’être, et faire naître un espoir même ténu, il faut donc aller à Paris défendre la Nouvelle-Calédonie. Celle de tous les Calédoniens, et pas seulement des tenants de l’indépendance comme le feront les indépendantistes si jamais ils avaient accès dimanche à l’Assemblée Nationale. C’est ça qui devrait peser dimanche dans la mobilisation et le vote des Calédoniens !

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...