Lettre aux indécis

Si beaucoup se sont déjà mobilisés, et par leur vote ont marqué leur intérêt pour les enjeux en cours, certains hésitent encore. Ils hésitent à aller voter ou parce qu’ils ne savent pas encore pour qui voter. Dans notre système politique, et le premier tour l’a encore démontré, le jeu électoral finit toujours par un choix entre l’indépendance et la Nouvelle-Calédonie dans la France. C’est ainsi, qu’on le déplore et le regrette ou non. Et dimanche prochain, ce choix s’imposera avec plus de force encore, parce que la revendication d’indépendance a pris une autre tournure. Il suffit de se balader sur les réseaux sociaux, dans le dédale de pages Facebook indépendantistes, comme sur Instagram ou Tik-Tok, pour découvrir des messages, des mots et des discours qui confirment, non seulement le changement sémantique des indépendantistes, mais la nouvelle forme prise par la revendication. Et si les candidats ou les leaders nous serinent encore Nainville-Les-Roches et les victimes de l’histoire, les militants et électeurs eux ne cachent pas, ne cachent plus la profondeur de leur ressentiment à tout ce qui n’est ni Kanak ni Kanaky. Et si c’est une minorité qui écrit, vitupère et menace, c’est une majorité qui lit !

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...