Au Médipôle, des effectifs sous tension dans les tensions

Lundi matin, après une nouvelle nuit d’émeutes, le Médipôle était de nouveau inaccessible pour les patients, mais aussi pour les soignants. Une situation compliquée et un véritable casse-tête pour les dirigeants du CHT.

Un nouveau réveil difficile… Lundi matin, alors que le soleil venait tout juste de se lever, certains membres du personnels soignants se préparaient pour entamer une nouvelle journée de travail. Encore fallait-il qu’ils arrivent à atteindre le Médipôle. A l’image des premiers jours d’émeutes, les abords du Centre hospitalier territorial, à Koutio, ont été intégralement bloqués après une nouvelle nuit d’émeutes et de débordements dans de nombreuses communes du territoire. Les premières navettes qui se sont aventurées sur la SAV (le dispositif étant toujours d’actualité afin d’assurer les allers et venues du personnel entre Nouméa et Dumbéa depuis plusieurs semaines) ont rapidement été contraintes de faire demi-tour face aux barrages réinstallés sur l’axe principal. « On peut parler d’un faux départ », souffle un membre de l’hôpital. « J’attendais la navette à Moselle à 6 heures et, finalement, on a eu l’ordre de ne pas prendre la route. Là, on a vu une navette revenir, elle avait fait demi-tour », raconte une soignante.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...