Jugé pour « collectionner » des grenades « usagées » de la gendarmerie

Un lycéen a été traduit en comparution immédiate parce qu’il a été retrouvé dans son sac des grenades lacrymogènes et assourdissantes, trouvées selon lui « dans un caniveau ». Il entendait les garder comme un trophée.

Au palais de justice de Nouméa, le flot incessant de dossiers en comparution immédiate permet de dresser une première « photographie » des émeutiers. Avec une centaine de personnes jugées devant le tribunal depuis le 13 mai, on y découvre des « casseurs », des « pilleurs », des délinquants notaires mais aussi des gens sans histoire emportés par les vagues de violence et ce parfum d’insurrection qui a flotté sur Nouméa et son agglomération. Au parquet de jouer le rôle de filtre dans les dossiers, d’en contrôler la régularité, de déterminer si les charges sont suffisantes et de les orienter vers des procédures comme la comparution immédiate. Ce qui n’a pas empêché les magistrats du siège de s’interroger à voix haute sur le dossier qu’ils avaient à juger, jeudi. Dans le box, un lycéen de 18 ans, en classe de terminale bac pro vente, le regard complètement perdu. Il vient d’être déféré après avoir passé 48 heures en garde à vue. Pour une première rencontre avec la justice, lui qui n’a jamais fait parler de lui jusqu’alors, il s’en souviendra longtemps.

Le président du tribunal relate l’affaire. Mercredi dernier, les gendarmes sont « menacés » par une personne « avec une arme factice » sur l’avenue des deux-baies (Mont-Dore) qui s’enfuit et se réfugie « dans une cabane de fortune » où quatre jeunes papotent. Ils sont alors contrôlés.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...