Nouvelle nuit d’agitations à Païta, l’éducation en pâtit

La nuit dernière, Païta a de nouveau été le théâtre d’actes de vandalisme et d’incendies, plongeant la commune dans une atmosphère de chaos. Dans ce contexte, la rentrée scolaire a été perturbée.

À Païta, le calme demeure encore précaire dans certains quartiers. Malgré de nouveaux événements perturbateurs dans la nuit de mardi à mercredi, la rentrée scolaire a bel et bien eu lieu hier matin. Mais tous les élèves n’ont pu retrouver le chemin de l’école alors que dans le contexte actuel, la municipalité du Grand Nouméa a été contrainte de s’adapter.

En raison des obstacles tels que des troncs d’arbres, des carcasses de voitures brûlées et des poteaux téléphoniques couchés sur la chaussée, deux écoles du quartier de Scheffleras, une école maternelle et une école primaire, n’ont pas rouvert comme prévu ce mercredi 19 juin, à la suite des troubles qui ont éclaté dans la zone. « Le quartier Scheffleras fut le théâtre d’une nouvelle nuit d’exaction, avec des affrontements entre émeutiers et forces de l’ordre. Dans le village, des pneus ont brûlé, mais les forces de l’ordre ont rapidement pu évacuer les déchets et permettre une circulation normale », explique une source interne à la mairie.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Margaux Lorenzini

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...