Un infirmier du CHN de Koné agressé par un patient ivre

Un habitant de Koné a profité de la réouverture des caves à vins pour s’enivrer à l’extrême. Jusqu’à faire totalement n’importe quoi. Il a été jugé et condamné à de la prison ferme. Une peine aménagée sous la forme d’un bracelet électronique.

Il n’avait pas bu une goutte d’alcool depuis treize ans. Il a replongé et les conséquences ont été désastreuses. Lundi dernier, le 10 juin, il y avait « beaucoup de monde » à la cave à vins de Pouembout. Le commerce était autorisé à rouvrir comme sur l’ensemble du pays. Un soulagement pour certains. Mais vers 15 h, tout ne va pas se dérouler dans le calme. Loin de là.

Les gendarmes sont appelés pour du grabuge devant la cave. Sur place, ils retrouvent un homme « allongé » sur la route, « agressif » et « très excité », la main en sang, et sans nul doute bien éméché. Des témoins leur racontent que cet habitant de Koné a renversé des bouteilles dans le commerce et pris à partie des clients. À l’extérieur, il a continué le grand n’importe quoi en sautant sur le capot de certains automobilistes avant d’en menacer d’autres ou de tenter de les frapper. Jusqu’à ce qu’il soit maîtrisé par des passants et embarqué par les gendarmes.

Transporté au CHN de Koné pour sa blessure à la main – qui a nécessité dix points de suture -, cet ancien barman à Nouméa agresse un infirmier des urgences. « Vous perdiez beaucoup de sang, et pourtant vous l’avez giflé et vous avez essayé de lui donner un coup de tête », relate le président du tribunal.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...