Chartres sur la route de Paris

Les championnats de France de natation, organisés du 16 au 21 juin à Chartres, sont qualificatifs pour les Jeux olympiques de Paris 2024. Cinq Calédoniens sont engagés, dont Maxime Grousset, Emma Terebo et Lara Grangeon.

Fer de lance de la natation française, au côté notamment de Léon Marchand et de Florent Manaudou, Maxime Grousset n’est pas encore assuré de disputer les Jeux olympiques. La distribution des précieux sésame pour Paris aura lieu lors des championnats de France, à Chartres, qui débutent dimanche. Difficile pourtant d’imaginer le Calédonien de 25 ans, véritable révélation lors de l’olympiade à Tokyo il y a trois ans, être absent au plus grand événement sportif au monde tant il a éclaté sur la scène internationale avec notamment un premier titre mondial, sur 100 mètres papillon, l’année dernière.

Pour assurer sa place dans le bassin du Centre aquatique olympique, en Seine-Saint-Denis, le Cagou devra réaliser les minima fixés par la Fédération internationale, mais aussi se hisser aux deux premières places alors que seuls deux nageurs d’un même pays peuvent se qualifier sur chaque épreuve. Aux championnats de France, Maxime Grousset sera engagé sur 50 mètres nage libre (minima à 21’’96), sur 100 mètres nage libre (48’’34), sur 50 mètres papillon (discipline qui n’est pas olympique) et sur 100 mètres papillon (51’’67).

« Max est plus puissant »

Et la confiance est là, notamment après ses performances réalisées à Canet-en-Roussillon, fin mai, lors de l’étape du Mare Nostrum. « Max est plus puissant que les autres années. Pour obtenir cette transformation en puissance, il a beaucoup travaillé, il s›est énormément investi cette année. En contrepartie, il a accumulé beaucoup de fatigue, il lui faut donc du temps pour récupérer. Maintenant ça va être le moment de récupérer pour retrouver de bonnes sensations et surtout de la fraîcheur nerveuse », a ainsi expliqué son entraîneur Michel Chrétien, dans les colonnes de L’Equipe.

Emma Terebo (25 ans), qui vise une première qualification olympique, nagera sur 50 mètres (discipline qui n’est pas olympique), 100 mètres (59’’99) et 200 mètres dos (2’10’’39). Lara Grangeon, éliminée de la course olympique en eau libre, tentera de décrocher une ultime participation – après Londres, Rio et Tokyo – avant de mettre un terme à sa carrière. Elle sera engagée sur 200 mètres papillon (2’08’’43), 200 mètres 4 nages (2’11’’47) et 400 mètres 4 nages (4’38’’53).

Les jeunes Ethan Dumesnil (18 ans) et Lillie Freulon (18 ans), qui viseront davantage les Jeux de Los Angeles en 2028, seront également dans le bassin de Chartres pour emmagasiner de l’expérience. Le premier sera présent sur 50 mètres nage libre, 50 mètres papillon et 100 mètres papillon, quand sa compatriote tentera de briller sur 100 mètres papillon exclusivement.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements...

L’aide médicale gratuite suspendue par la province Sud

Pour faire face aux nombreuses conséquences de la crise...

Faire face avec moins de trésorerie

A l’instar de toutes les collectivités calédoniennes, la province...

Nos réseaux

13,292FansJ'aime
383SuiveursSuivre
635SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le défilé du 14 juillet annulé

Au regard du contexte actuel, le Haut-commissariat a préféré ne pas organiser de parade. Ce qui n’empêche pas plusieurs communes de préparer la fête...

Deux cambriolages… le même jour et sans raison

Mardi matin, un homme de 23 ans a été interpellé en train de saccager un magasin à Ducos. Placé en garde à vue puis...

« Je n’ai nulle part où aller, donc il va falloir avancer »

Alors que le territoire célèbre tristement deux mois d’affrontements et d’effondrement de son « vivre-ensemble », nous sommes allés à la rencontre des Calédoniens,...