Les candidats de l’union et de la résistance

Ce sera donc Nicolas Metzdorf dans la 1ère circonscription et Alcide Ponga dans la seconde. Des candidatures d’union présentées hier par les partis non-indépendantistes.

Ils sont les candidats d’une union regroupant les Républicains calédoniens, Générations-NC, le Mouvement Populaire Calédonien, Tous Calédoniens et le Rassemblement-LR. C’est d’ailleurs entourés des responsables et chefs de file de ces mouvements, que Nicolas Metzdorf et Alcide Ponga ont annoncé leurs candidatures.

Une candidature de résistance

Maire de Kouaoua, élu de la province Nord et du Congrès, et président du Rassemblement-LR, Alcide Ponga a tout d’abord dénoncer les violences orchestrées par la CCAT. « Ce que nos anciens ont construit, a-t-il déclaré, est assis sur la paix. Et nous voyons que depuis le 13 mai, certains suivent un autre chemin. Je redis ma condamnation ferme de ces actes de violence, parce que pour moi, c’est pas ça la Calédonie ! La Calédonie, c’est pas ça ! C’est 30 ans de paix mis en place d’abord par Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur, puis portés par tous les élus successifs, et tout ça jusqu’au 13 mai 2024 ». Candidat sur la 2ème circonscription (ndlr : toute la Grande Terre sauf Nouméa et les iles), « car le moment est important » dit-il, Alcide Ponga invite les électeurs à faire un acte politique de résistance. « Ces élections, a-t-il déclaré, arrivent alors que nous avons des barrages, des actes de violence, on a de la haine. On pourrait se demander à quoi ça sert ou que ça n’est pas le moment. Mais aujourd’hui, ces élections nous obligent. Et moi je veux profiter de ces élections pour inviter les Calédoniens à lutter contre cette haine et ces violences qui se sont exprimées ces dernières semaines. J’appelle les Calédoniens à faire un acte politique et à utiliser le bulletin de vote comme arme démocratique lors des deux tours. Nous sommes sur un débat d’idées, nous ne sommes pas sur des actes de violence ou de haine. J’invite les Calédoniens à se lever, tous les Calédoniens du Nord, des Îles de prendre leur bulletin et de faire acte de résistance contre la haine et contre la violence. Cet acte que vous réaliserez le 30 juin et le 7 juillet nous donnera de nouvelles perspectives, nous ouvrira un nouveau chemin pour participer et contribuer à sortir la Nouvelle-Calédonie du marasme dans lequel elle est aujourd’hui. Avec Nicolas Metzdorf, nous avons choisi la voie de la démocratie, et c’est le sens de nos candidatures ». Alcide Ponga à qui Nicolas Metzdorf a rendu hommage, « Alcide Ponga, a-t-il dit, est d’une longue tradition gaulliste et on voit que même en métropole, cette tradition prend un coup. Alcide Ponga est un homme fidèle à des valeurs universelles et républicaines, fidèle à la France, fidèle au dialogue et au vivre ensemble ».

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...