Les aides d’urgence de la province Sud versées

Il y a quelques jours, et après les très graves exactions de la CCAT sur l’ensemble de l’économie du pays, la province Sud avait annoncé la mise en place d’aides exceptionnelles d’urgence pour les entreprises qui se sont de fait retrouvées en difficulté.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Sonia Backes, la présidente de la province Sud indique que « l’aide aux entreprises brûlées et pillées de la province Sud pour leur permettre de payer les salaires du mois de mai a été versée à toutes les entreprises éligibles qui en ont fait la demande ». On apprend ainsi que la province Sud a, d’ores et déjà versé 609 millions de francs d’aide à 526 entreprises et patentés. Cette somme a permis « de payer le salaire du mois de mai de 5219 salariés et gérants d’entreprises ». La province Sud indique également qu’elle a souhaité « par cette aide rapide, jouer son rôle en termes de réactivité, de rapidité, de soutien à la suite de cette épreuve d’une violence extrême doublement ressentie par les salariés et les gérants des entreprises touchées ».

« Il y aura un lendemain »

Dans ce post notamment diffusé sur Facebook, Sonia Backes tient également à « remercier les agents de la province qui n’ont pas ménagé leur peine, week-end compris, pour permettre que ces aides soient le plus rapidement possible sur le compte des entreprises ». Elle poursuit en remerciant également le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, « qui s’est engagé à nous rembourser 50% de cette aide ».

Concernant les autres entreprises (ou patentés), notamment celles qui ont été en arrêt forcé pendant plusieurs jours ou semaines, « l’État a décidé de les accompagner par le biais du fonds de solidarité et par le chômage partiel pour ceux qui ont des salariés », rappelle-t-elle. Et de conclure : « Je souhaite beaucoup de courage aux entreprises touchées directement ou indirectement par cette crise. Il y aura un lendemain. Et il faudra reconstruire. Nous le ferons ensemble. »

Lionel Sabot

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,462FansJ'aime
392SuiveursSuivre
647SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...