Coupure d’électricité sur la Grande Terre, que s’est-il passé ?

L’ensemble de la Grande Terre a été subitement touché par une importante coupure d’électricité. Cette dernière n’est pas liée à une “cause externe” mais à un problème “d’ordre électro-technique”.

Il était environ 12h20 quand la Nouvelle-Calédonie s’est retrouvée plongée dans le noir alors que la coupure d’électricité, qui a également entraîné une brève coupure et un ralentissement des réseaux de télécommunication, a touché l’ensemble du territoire. La première raison évoquée ? « Un défaut, non identifié encore, sur la ligne de transport de l’électricité entre Yaté et Ducos a entraîné une déconnexion de l’ensemble des moyens de production d’électricité et une rupture de l’alimentation électrique de toutes les communes de la Grande Terre », a précisé Enercal, dans un premier message posté sur Facebook. « Les équipes Enercal sont mobilisées pour rétablir l’alimentation électrique à partir de la centrale de Nepoui et de la centrale accostée temporaire (CAT) de la SLN. Un retour à la normale est envisagé dans l’après-midi », expliquait dans le même communiqué l’entreprise calédonienne.

Une première version finalement modifiée en début d’après-midi alors que « les premières analyses montrent que la ligne Yaté-Ducos n’est pas en cause ». « Après avoir suspecté un défaut technique sur la ligne entre Yaté et Ducos, les premières analyses et la reprise d’un fonctionnement normal du réseau ont permis d’exclure tout dommage sur le réseau (lignes et postes) ou sur les centrales de production », a également précisé Enercal mercredi après-midi, qui évoque un problème « d’ordre électro-technique ».

Que s’est-il réellement passé ? Difficile de le savoir précisément à l’heure actuelle. Le courant est revenu en début d’après-midi dans différentes communes mais aussi dans différents quartiers de Nouméa, comme à Magenta, à Ouémo ou encore à l’entrée du centre-ville. Avant un retour à la normale sur l’ensemble du territoire au fur et à mesure.

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...