« Aucune indépendance ne sera imposée »

Sans doute choqués, peut-être abasourdis, les Loyalistes et le Rassemblement ont rapidement réagi aux propos de Daniel Goa, tenus en ouverture du Comité directeur de l’UC, à Canala. Ils dénoncent un discours violent et « l’irréaliste projet d’indépendance ».

Ayant pris « connaissance du discours guerrier » de Daniel Goa, de son exigence d’une indépendance de la Nouvelle-Calédonie au 24 septembre prochain et de son appel aux militants pour que cet objectif soit poursuivi et atteint « par tous les moyens possibles », Loyalistes et Rassemblement condamnent « ces propos, cet appel à la violence et lui disons clairement qu’aucune indépendance ne sera imposée aux Calédoniens, qui l’ont clairement refusée à trois reprises ! »

Les modèles hitlériens de la CCAT

Les deux mouvements non-indépendantistes rappellent également que le C24 (Comité spécial de la décolonisation de l’ONU), dont Daniel Goa « quémande le soutien », a reconnu la tenue et les résultats des trois référendums. Aussi, précise le communiqué, « l’UC n’a désormais comme référence plus que des régimes génocidaires, comme l’Azerbaïdjan, ou dictatoriaux, comme la Russie, pour soutenir son irréaliste projet d’indépendance ». Loyalistes et Rassemblement ne laissent pas passer non plus la nouvelle comparaison entre la France et le régime nazi faite par le président de l’UC, « un propos d’autant plus surprenant que ce sont les militants de la CCAT, pilotés par l’UC, qui se rendent coupables d’exactions racistes comme le faisaient, en leur temps, leurs modèles hitlériens ».

« Inversion de la réalité »

« Depuis le 13 mai, des terroristes motivés par une haine et un racisme sans borne se trouvent dans les rangs de la CCAT et de l’UC. Ce ne sont pas de simples citoyens qui ont détruit la ville mais bien les miliciens de la CCAT et de l’UC, chauffés à blanc par des discours irresponsables et haineux comme celui de Monsieur Goa », soulignent Rassemblement et Loyalistes. Dans ce cas, expliquent-ils, « la vérité c’est : qu’il n’y aura pas d’indépendance de la Nouvelle-Calédonie au 24 septembre 2024 parce que les Calédoniens n’en veulent pas ! Qu’il n’y aura aucun soutien de l’ONU à un coup d’État violent et raciste orchestré par une frange minoritaire du mouvement indépendantiste ! Qu’il y aurait retrait du projet de loi dégelant le corps électoral uniquement si un accord global qui comprend le dégel du corps électoral est trouvé ! » Et les deux partis de conclure que « la seule issue possible est que l’ensemble des dirigeants indépendantistes participent courageusement à des négociations pour trouver un accord politique, seul en capacité de garantir un retour pérenne à la paix pour tous les Calédoniens ».

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi...

Réduire les aides ?

Les collectivités, qu’il s’agisse du gouvernement, des provinces ou...

Rupture de trésorerie

Le gouvernement ne parle pas de cessation de paiement,...

Nos réseaux

12,812FansJ'aime
350SuiveursSuivre
604SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Christian Tein mis en examen et placé en détention provisoire en Métropole

Le leader de la CCAT a été présenté à une juge d'instruction ce samedi, qui lui a notifié sa mise en examen. La justice...

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT) et dix autres personnes soupçonnées d’avoir préparé les actions violentes doivent être...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi soir un communiqué dans lequel il revient sur l’interpellation de onze responsables de la Cellule...