Prony Resources déclenche un plan d’urgence « à titre préventif »

Alors que le climat insurrectionnel ne s’est guère apaisé dans le pays, après quatre semaines d’émeutes, Prony Resources a décidé d’agir. Dans un communiqué diffusé vendredi soir, l’entreprise a annoncé avoir demandé à la sécurité civile, « à titre préventif », le déclenchement du « plan particulier d’intervention (PPI) » afin de « réduire le risque d’un ou plusieurs scénarios majeurs ». « Le PPI est un plan d’urgence visant à renforcer des mesures pour assurer la protection des populations, des biens et de l’environnement », explique l’usine.

« Nous ne sommes plus alimentés en électricité »

Car, si les débordements se sont majoritairement concentrés sur le Grand Nouméa, le Sud n’a pas été épargné alors que la crise a « fragilisé la maîtrise du risque industriel » sur ce site qui est classé « haut risque industriel ». « Comme toujours, notre priorité a été de garantir la sécurité de nos employés, qu’ils soient présents sur le site ou qu’ils travaillent à distance, tout en tentant de préserver nos installations avec un effectif restreint. Malheureusement, les perturbations actuelles nous ont contraints à arrêter nos opérations. Nous faisons face à une interruption de l’approvisionnement en eau brute depuis le lac de Yaté mais également, depuis le 4 juin, nous ne sommes plus alimentés en électricité », détaille Prony Resources.

Cette crise insurrectionnelle

marque un coup d’arrêt pour l’entreprise qui avait réalisé de « belles performances de production » depuis le début d’année, « à savoir 3500 tonnes pendant quatre mois ». « Prony Resources est une entreprise stratégique produisant un minerai essentiel pour les batteries des véhicules électriques, répondant ainsi à la stratégie de réindustrialisation de la France », conclut-elle.

Claire Gaveau

Fil d'actualité

Pour le Palika, il est temps d’entamer le dialogue

Le Bureau politique du Palika a publié un communiqué...

Après plus de quinze heures à la dérive, un naufragé secouru au large de Touho

Une histoire qui finit heureusement bien. Et qui souligne...

200 maisons !

Le premier bilan des violences tiré par les assurances...

Le dessin du jour #276

Consultez en ligne le dessin de l'édition du 13...

La voix du Caillou #276

Consultez en ligne l'édition du 13 juin 2024 de...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Pour le Palika, il est temps d’entamer le dialogue

Le Bureau politique du Palika a publié un communiqué pour réclamer la levée des barrages et juger qu’il est plus que temps d’entamer le...

Après plus de quinze heures à la dérive, un naufragé secouru au large de Touho

Une histoire qui finit heureusement bien. Et qui souligne une fois de plus qu’il ne faut pas prendre la mer sans un minimum de...

200 maisons !

Le premier bilan des violences tiré par les assurances fait état de 200 maisons brûlées, pillées ou vandalisées. C’est tragique et confondant ! C’est...