La condamnation d’Olivier Pérès annulée par la Cour de cassation

L’ancien chirurgien, condamné en appel à quinze ans de réclusion pour le meurtre d’Eric Martinez à Tina-Golf, a obtenu satisfaction. Il sera jugé pour la troisième fois devant une cour d’assises.

Olivier Pérès était face à la décision la plus importante : la condamnation définitive ou un troisième procès. Condamné en première instance à 20 ans de réclusion criminelle pour l’assassinat d’Eric Martinez sur le golf de Tina (Nouméa) puis à quinze ans pour meurtre devant la cour d’assises d’appel en avril 2023, l’ancien chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique du Médipôle, qui n’a cessé de clamer avoir agi en état de légitime défense, avait formé avec ses avocats un pourvoi en cassation.

D’après nos informations, la plus haute autorité judiciaire française vient de rendre sa décision. L’arrêt, en date du 29 mai et que nous avons pu consulter, donne raison aux arguments de la défense qui avait soulevé plusieurs entorses aux dispositions du Code de procédure pénale au cours du procès d’appel.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Jean-Alexis Gallien-Lamarche

Fil d'actualité

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit...

La clinique Kuindo-Magnin appelle (encore) à l’aide

Pas de fermeture fin juin comme annoncé dans les...

Dans le Nord, la fuite des soignants inquiète

Bien que situé loin des exactions commises dans le...

Nos réseaux

12,611FansJ'aime
345SuiveursSuivre
600SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables de la CCAT se poursuit, sur le terrain les militants ont mené quelques actions. Lors...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un barrage, ce père de famille a nié avoir blessé un gendarme devant le tribunal correctionnel...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit une situation extrêmement difficile. Outre les agressions et les car-jackings, les habitants du Mont-Dore Sud...