Après l’opération à Rivière-Salée, “il n’y a plus de zone de non-droit à Nouméa”

Louis Le Franc, le haut-commissaire, et Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, ont salué le succès de l’opération à Rivière-Salée, “le dernier quartier de Nouméa qui n’était pas sous contrôle”.

C’était une opération attendue depuis longtemps par certains habitants de Rivière-Salée. Après plus de deux semaines d’attente, ces derniers ont vu les forces de l’ordre débarquer ce vendredi 31 mai. “C’était le dernier secteur de la ville dans lequel il était compliqué pour les forces de l’ordre de rentrer jusqu’à ce matin. Désormais, il n’y a plus de zone de non-droit dans Nouméa”, a déclaré vendredi soir, devant plusieurs journalistes, le Haut-commissaire Louis Le Franc. “Des moyens très importants ont été engagés pour réussir cette opération“, a-t-il poursuivi alors que cette avancée était menée par “le RAID, le GIGN, quatre unités de gendarmes mobiles, mais aussi avec l’appui de la Police nationale et des unités scientifiques et judiciaires”.

Selon lui, le RAID a pu intervenir au “point haut“, là où se situaient les “équipes de la Cellule de coordination et d’action de terrain (CCAT) , qui était postée en observation et en situation offensive.”

12 interpellations, 26 barrages détruits

Jusqu’à hier, jeudi, des dizaines de barrages se succédaient, notamment sur l’avenue Bonaparte, qui travers le quartier du nord de Nouméa. Cette opération a ainsi permis “l’interpellation de 12 individus et la suppression de 26 barrages”, a annoncé, de son côté, Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur. “Le déblaiement et la sécurisation de la zone se poursuivront dans les prochains jours”, a tout de même ajouté le Haussariat dans un communiqué, publié vendredi soir.

Dans ce même communiqué, le Haut-commissariat précise également que les forces de l’ordre ont également avancé dans d’autres zones du Grand Nouméa. “Grâce à la mobilisation des équipes de la sécurité civile et au soutien des entreprises privées, le rétablissement de la circulation avance, comme dans la commune de Païta ou il est désormais possible de circuler dans les deux sens”, pouvant-on lire. Ainsi, la nuit dernière, avant même l’opération à Rivière-Salée, “39 barrages avaient pu être nettoyés dont 12 dans le quartier de Portes-de-Fer“.

Fil d'actualité

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit...

La clinique Kuindo-Magnin appelle (encore) à l’aide

Pas de fermeture fin juin comme annoncé dans les...

Dans le Nord, la fuite des soignants inquiète

Bien que situé loin des exactions commises dans le...

Nos réseaux

12,610FansJ'aime
345SuiveursSuivre
600SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Une journée de la CCAT

Alors que la garde à vue des onze responsables de la CCAT se poursuit, sur le terrain les militants ont mené quelques actions. Lors...

Deux ans de prison ferme pour avoir « canardé » les gendarmes à Dumbéa

S’il a reconnu avoir jeté des cailloux depuis un barrage, ce père de famille a nié avoir blessé un gendarme devant le tribunal correctionnel...

Le Mont-Dore Sud toujours dans la difficulté

Depuis plus d’un mois maintenant, le Mont-Dore Sud vit une situation extrêmement difficile. Outre les agressions et les car-jackings, les habitants du Mont-Dore Sud...