Le rapatriement des personnes bloquées ici et ailleurs se poursuit

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie se veut rassurant sur le sujet. Dans un communiqué publié mercredi en fin de journée, il est notamment expliqué que la dynamique collective enclenchée va se poursuivre, et même s’intensifier.

En raison de la crise sécuritaire et politique qui secoue le Caillou, l’aéroport international de La Tontouta est fermé depuis le 14 mai. “Grâce à la mobilisation de la CCI” en tant que “gestionnaire” du site, “et de l’opérateur PAE, des compagnies aériennes, des forces armées, des forces de sécurité intérieure et de sécurité civile ainsi que des services publics (aviation civile), un pont aérien a été mis en place” entre La Tontouta et l’aérodrome de Magenta, pour permettre, entre ces deux points, d’éviter de passer par la route longue d’une soixantaine de kilomètres, pas puis peu sécurisée.

“Cette situation génère des contraintes opérationnelles pour l’accompagnement au départ des touristes et le retour des néocalédoniens”, rappelle le Haut-commissariat. Les contraintes : “horaires de restriction de l’accueil du public civil en raison d’impératifs de sécurité” ; “capacité très encadrée des rotations aériennes” entre l’aéroport et l’aérodrome ; “importance du traitement du fret (ex : médicaments, bagages) imposant le recours aux avions militaires ; impératifs liées à l’acheminement des renforts de force de sécurité intérieure ; contraintes liées à l’avitaillement en carburant”.

200 passagers par jour hors renforts

En conséquence, actuellement, “la capacité quotidienne est ainsi de 200 passagers civils par jour en moyenne au départ de La Tontouta”, via des avions civils ou militaires. “Depuis le début de la crise, cet objectif a été tenu. Le Haut-commissariat s’est mobilisé pour optimiser ces capacités et permettre au plus grand nombre de personnes de rejoindre leur domicile.”

Concernant le départ ou le retour de civils (donc hors renforts pour la sécurité), il y a eu, depuis le 14 mai, à l’aéroport international de La Tontouta : “2 rotations aller-retour de gros porteurs civils Paris – Nouméa ; 1 rotation aller-retour de moyen porteur civil ; 1 trajet aller de gros porteur militaire Nouméa – Brisbane ; 2 trajets aller de moyen porteur militaire vers le Vanuatu ; 1 trajet aller de moyen porteur militaire vers la Polynésie française”.
L’aérodrome de Magenta, lui, a vu, pendant six jours, des “rotations d’aéronefs militaires australiens et néozélandais”.

Le Haut-commissariat poursuit : “en moins d’une semaine, plus de 1 600 personnes ont ainsi pu regagner leur domicile hors de la Nouvelle-Calédonie”. Pour ces personnes, face à la “forte demande”, est-il noté, “une priorisation a été opérée, notamment sur des critères de santé”.

“Accélérer le retour des résidents néo-calédoniens”

Le retour des Calédoniens bloqués hors du Caillou continue lui aussi. “D’importants moyens sont mobilisés et continueront à l’être pour accélérer le retour des résidents néo-calédoniens : liaisons avec les consulats de France en Australie et en Nouvelle-Zélande pour permettre les retours via leurs aéronefs militaires ; utilisation des vols retours de Paris via Singapour et Tokyo par des résidents calédoniens”, explique le Haut-commissariat. Bilan : d’ici ce matin, “plus de 700 personnes auront ainsi rejoint leur domicile sur le territoire”.

Dans l’archipel, cette fois-ci, le travail est intense également. “D’importantes opérations aéroportées et maritimes ont aussi été menées sur l’ensemble du territoire pour venir en aide aux personnes isolées, du fait du blocage des voies routières (ex : dans les îles Loyauté et la province Nord). Grâce à la mobilisation des acteurs concernés, les étudiants néo-calédoniens ont également pu rejoindre leur domicile.”

“De nouveaux vols prévus”

“Dans les prochains jours, cette dynamique va se poursuivre. De nouveaux vols aller-retour seront notamment organisés à destination des collectivités d’Outre-mer (Polynésie française, Wallis-et-Futuna), des pays limitrophes et de l’Hexagone pour permettre au plus grand nombre de regagner leur domicile malgré le contexte très contraint jusqu’à la reprise normale de l’activité.”

Dans cette crise, est-il rappelé, “les services de l’État travaillent sans relâche pour trouver des solutions adaptées (…) Leurs actions s’inscrivent pleinement dans cet effort.”

Le gouvernement aussi

De son côté, “le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, en lien avec la compagnie Air Calédonie et la province des Îles, organise” ce jeudi “une opération de rapatriement des Loyaltiens bloqués à Nouméa”. La priorité est donnée aux personnes malades. Les horaires sont les suivantes :

Pour Lifou :
Départ Nouméa : 12h40
Arrivée Lifou : 13h20
Départ Lifou : 13h50
Arrivée Nouméa : 14h30
Pour Maré :
Départ Nouméa : 15h10
Arrivée Maré : 15h50
Départ Maré : 16h20
Arrivée Nouméa : 17h
Ensuite, concernant Ouvéa et l’île des Pins, “deux vols seront respectivement assurés” demain et samedi. “Les horaires vous seront communiqués ultérieurement. Les vols commerciaux reprendront dès que la situation le permettra. Le gouvernement, en lien avec les partenaires, tient enfin à remercier la population pour la patience dont elle fait preuve depuis le début de la crise.”

Fil d'actualité

Le dessin du jour #285

Consultez en ligne le dessin de l'édition du 24...

La voix du Caillou #285

Consultez en ligne l'édition du 24 juin 2024 de...

Christian Tein et les commanditaires présumés de la CCAT déférés

Le responsable de la Cellule de coordination des actions...

Pour l’UC, la CCAT n’est pas une organisation terroriste

Daniel Goa, président de l’Union calédonienne, a signé jeudi...

Nos réseaux

12,881FansJ'aime
351SuiveursSuivre
607SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Le dessin du jour #285

Consultez en ligne le dessin de l'édition du 24 juin 2024 de votre quotidien "La Voix du Caillou". Notre avenir s'écrit au quotidien…

La voix du Caillou #285

Consultez en ligne l'édition du 24 juin 2024 de votre quotidien "La Voix du Caillou". Notre avenir s'écrit au quotidien…

Christian Tein mis en examen et placé en détention provisoire en Métropole

Le leader de la CCAT a été présenté à une juge d'instruction ce samedi, qui lui a notifié sa mise en examen. La justice...