L’état d’urgence va être levé en Calédonie

Dans un communiqué publié ce lundi 27 mai, l’Elysée a annoncé la levée de l’état d’urgence au terme de sa durée initiale de douze jours. Celui-ci prendra donc fin, mardi matin, à 5 heures.

C’est la question que beaucoup se posaient. Alors que l’état d’urgence a été décrété et instauré le jeudi 16 mai en Calédonie, celui-ci s’apprête à prendre fin. L’Elysée a en effet annoncé, dans un communiqué, qu’il ne serait pas prorogé. Sur le Caillou, cette mesure exceptionnelle sera donc levée mardi matin, à 5 heures du matin. Soit douze jours précisément après son entrée en vigueur. Le couvre-feu, lui, est du ressort du Haut-commissariat de la République.

Lors de sa visite express sur le territoire, jeudi dernier, Emmanuel Macron avait annoncé que l’état d’urgence “ne devrait pas être prolongé”. “Il ne sera levé que si chacun ici appelle à la responsabilité et à la levée des barrages“, avait-il poursuivi. Si les barrages perdurent, et que les seules améliorations ne dépendent que de l’avancée des forces de l’ordre et non d’un retrait des militants indépendantistes, comme ce fut le cas ces derniers jours à Nouville, à Kaméré ou encore au Médipôle, l’Elysée a tout de même décidé de mettre un terme à cette mesure.

Des renforts supplémentaires

Un moyen de faire avancer les débats ? “Le président de la République fait confiance aux Calédoniens et à leurs représentants pour retrouver le chemin du dialogue. La mission de médiation et de facilitation est présente à Nouméa. Elle se tient prête à travailler avec les élus pour établir un accord global”, avance également l’Elysée dans le communiqué, alors que cela doit “permettre les réunions des différentes composantes du FLNKS et les déplacements sur les barrages des élus ou responsables en mesure d’appeler à leur levée”.

Calédonie : retour sur deux semaines de tensions et d’émeutes

A noter également des forces de sécurité intérieure sont encore attendues sur le territoire. Ainsi, l’Elysée annonce que sept unité de gendarme supplémentaires, soit 480 gendarmes, doivent prochainement arriver. Cela portera à plus de 3500 le nombre de forces de sécurité actuellement mobilisées en Calédonie.

Fil d'actualité

Couvre-feu prolongé et aménagé, aéroport rouvert.

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé...

Le congrès du FLNKS suspendu puis reporté….

Le congrès du FLNKS, organisé ce samedi 15 juin...

Permanence en feu

Au soir de l’annonce des candidatures de l’Union des...

Nicolas Metzdorf lance sa « campagne de vérité sans promesse »

Au lendemain de l’annonce de sa candidature pour les...

« Enlevez vos policiers, gendarmes, soldats »

Le président de l’Union Calédonienne, Daniel Goa, revient, par...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Couvre-feu prolongé et aménagé, aéroport rouvert.

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé ce dimanche en fin de matinée l'assouplissement de plusieurs mesures restrictives. "L’engagement de l’ensemble des services...

Le congrès du FLNKS suspendu puis reporté….

Le congrès du FLNKS, organisé ce samedi 15 juin à la tribu de Netchaot, à Koné, n’a pas été jusqu’à son terme. Ce congrès extraordinaire...

Permanence en feu

Au soir de l’annonce des candidatures de l’Union des non-indépendantistes avec Nicolas Metzdorf et Alcide Ponga, les bureaux du Rassemblement-Les Républicains du Mont-Dore ont...