Le Haut-commissaire martèle un nouvel « appel au calme »

Comme ce fut le cas mardi, une conférence de presse était organisée hier après-midi, par le Haut-commissaire Louis Le Franc. Un rendez-vous établi afin de faire le « bilan » des dégâts causés et des personnes blessées lors des émeutes qui se sont déroulées la nuit dernière dans le Grand Nouméa, mais aussi pour renouveler son « appel au calme », à destination des émeutiers comme des miliciens.

Appel au calme et à l’apaisement. Ces deux mots auront rythmé l’entièreté du point presse prévu ce mercredi, au Haut-commissariat. Après une nouvelle nuit d’émeutes la nuit dernière, inlassablement, Louis Le Franc l’a répété : « Ce retour au calme, il est impératif ». Notamment, parce que cela permettra de « commencer à reconstruire tout ce qui a été détruit, en se mettant autour de la table et en déterminant les urgences ainsi que les réseaux qu’il faut rétablir », a-t-il visualisé.

Dans le cas inverse où l’appel au calme ne serait « pas entendu », le futur s’annoncerait, selon celui-ci, « beaucoup plus sombre ». « Il y aura beaucoup de morts », prévient-il. « On est entré dans une spirale qui est dangereuse, une spirale qui est mortelle […] C’est une forme de guerre civile vers laquelle on s’engage tout droit », a-t-il déclaré.

Appel à la responsabilité de chacun

Afin d’éviter ce scénario, « les responsables des formations politiques Calédoniennes – quels qu’en soient le camps – et les responsables des institutions de la Nouvelle-Calédonie – quel qu’en soit le niveau – doivent relayer un message clair auprès de la population sur ce sujet », a-t-il insisté. Même consigne véhiculée à destination des « commanditaires » de ces émeutes. Car « la solution, elle est d’abord dans la tête de ceux qui prennent ces mauvaises initiatives », a-t-il dénoncé. « Puisqu’ils ont eu la capacité à déclencher un certain nombre de choses, ils doivent mettre la même volonté à arrêter ce qui a été lancé […] Alors oui, il faut du courage. Mais ce courage, c’est rien par rapport aux vies qui vont disparaître ».

Dans la continuité de cette conférence de presse, le Haut-commissaire est également revenu sur quelques épisodes s’étant déroulés cette nuit, citant « de nombreux échanges de tirs » sur les communes du Grand Nouméa. Notamment à Païta, « sur la ZAC Panda, entre l’escadron de gendarmerie mobile qui a été déployée pour protéger les entreprises de la Zac, et les émeutiers, au nombre de 300; pour certains équipés de fusils de chasse et pour d’autres équipés de carabines de grande chasse ». Vives tensions également au Mont-Dore, où « il y a eu une tentative d’intrusion sur la brigade de Saint-Michel ». Épisode similaire à la caserne Bailly, où a été pris à temps une tentative d’incendie.

L’intervention du Raid

A Ducos, des émeutiers armés sont également en train de se déplacer vers la zone de dépôts de gaz, « point d’intérêt vital de la zone industrielle de Ducos », nécessitant sur place l’intervention du Raid. De façon similaire aux émeutiers retranchés dans l’Usine Le Froid, « si ceux qui veulent s’en prendre à ces dépôts progressent, ils se mettent en situation de risque très fort », car « les gendarmes ne les laisseront pas y aller ».

En outre – conséquence directe de ces affrontement – une personne dialysée est décédée. Elle vient s’ajouter au bébé mort in utero la veille alors que la famille tentait de se rendre au Médipôle.

Nikita Hoffmann

Fil d'actualité

À Normandie, une semaine en enfer

Ce lundi matin, dès 6 h 20, un «...

Alimentation, impôts, Médipôle… Ce qu’il faut retenir du point presse du gouvernement

Une conférence de presse était de nouveau organisée au...

Des groupes se revendiquant de la CCAT annoncent la poursuite des émeutes

Une nouvelle organisation serait-elle en train de se mettre...

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, à Dumbéa et au Mont-Dore

Dans Nouméa et dans les communes alentours, les paysages...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

À Normandie, une semaine en enfer

Ce lundi matin, dès 6 h 20, un « raid » a eu lieu dans une rue étroite du quartier de Normandie, à Nouméa....

Alimentation, impôts, Médipôle… Ce qu’il faut retenir du point presse du gouvernement

Une conférence de presse était de nouveau organisée au gouvernement, ce lundi 20 mai. Isabelle Champmoreau, Yannick Slamet, Christopher Gygès et Jeremie Katidjo-Monnier ont...

Des groupes se revendiquant de la CCAT annoncent la poursuite des émeutes

Une nouvelle organisation serait-elle en train de se mettre en place ? Hier un communiqué a été publié (avant d'être supprimé), signé « des » CCAT...