Le gouvernement appelle “à la responsabilité de tous”

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, dans un communiqué publié à la mi-journée, appelle “à la responsabilité de tous les Calédoniens” après les nombreuses exactions commises dans la nuit de lundi et mardi et alors que les tensions demeurent nombreuses.

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, dans un communiqué publié à la mi-journée, appelle “à la responsabilité de tous les Calédoniens” citant notamment les “responsables politiques, institutionnels, coutumiers, religieux, associatifs et familiaux”. “Nous leur demandons d’utiliser toutes les voies et les moyens à leur disposition pour ramener à la raison et au calme”, indique le président du gouvernement, Louis Mapou.
“Depuis trois ans, le 7e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie travaille à maintenir la stabilité et la concorde car ce sont deux conditions qui sont nécessaires et indispensables pour continuer à travailler en faveur d’une communauté de destin, pour rétablir la situation économique et sociale du pays, afin que l’on puisse préparer la Nouvelle-Calédonie à aborder, dans les meilleures conditions, son avenir sur de nouvelles bases consensuelles. Nous avons surmonté plusieurs crises, les événements en cours nous rappellent malheureusement à la fragilité des équilibres politiques, sociaux, économiques et culturels que nous avons pu construire difficilement depuis les accords de Matignon-Oudinot et l’accord de Nouméa”, déplore l’exécutif calédonien, même si “la paix, la stabilité et la concorde doivent demeurer nos objectifs”.

Un appel au président de la République

Pour Louis Mapou et l’ensemble du gouvernement collégial, “toutes les raisons des mécontentements, des frustrations et des colères ne sauraient justifier de mettre à mal ou de détruire ce que le pays a pu construire depuis des décennies et d’hypothéquer l’avenir (…) Nous appelons au calme et à la raison et nous demandons de rester concentrés sur l’essentiel dans cette passe difficile que nous traversons.”
Dans ce communiqué, le gouvernement calédonien lance également un appel au président de la République, Emmanuel Macron, mais aussi “à la représentation nationale et aux responsables politiques calédoniens” afin de “garder à l’esprit que la recherche d’un accord global doit rester la priorité”. “Les conditions de sa réalisation exigent que les responsables de la Nouvelle-Calédonie et de l’Etat prennent en compte uniquement l’intérêt de la Nouvelle-Calédonie et de sa population”, peut-on lire.
Claire Gaveau

Fil d'actualité

À Normandie, une semaine en enfer

Ce lundi matin, dès 6 h 20, un «...

Alimentation, impôts, Médipôle… Ce qu’il faut retenir du point presse du gouvernement

Une conférence de presse était de nouveau organisée au...

Des groupes se revendiquant de la CCAT annoncent la poursuite des émeutes

Une nouvelle organisation serait-elle en train de se mettre...

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, à Dumbéa et au Mont-Dore

Dans Nouméa et dans les communes alentours, les paysages...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

À Normandie, une semaine en enfer

Ce lundi matin, dès 6 h 20, un « raid » a eu lieu dans une rue étroite du quartier de Normandie, à Nouméa....

Alimentation, impôts, Médipôle… Ce qu’il faut retenir du point presse du gouvernement

Une conférence de presse était de nouveau organisée au gouvernement, ce lundi 20 mai. Isabelle Champmoreau, Yannick Slamet, Christopher Gygès et Jeremie Katidjo-Monnier ont...

Des groupes se revendiquant de la CCAT annoncent la poursuite des émeutes

Une nouvelle organisation serait-elle en train de se mettre en place ? Hier un communiqué a été publié (avant d'être supprimé), signé « des » CCAT...