L’activisme indépendantiste se poursuit

Un rassemblement était organisé hier durant tout l’après-midi à Nouméa, devant le Congrès. Environ 2 000 sympathisants du mouvement indépendantiste étaient présents pour afficher leur désaccord quant au projet de loi constitutionnelle visant à dégeler le corps électoral calédonien en vue des prochaines élections provinciales.

La manifestation, statique et pacifique, s’est faite à l’initiative de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT). Comme lors des derniers rassemblements d’envergure (13 avril, 1er mai, 8 mai…), les couleurs vives du FLNKS étaient partout : sur les drapeaux, sur les t-shirts… Les messages, eux non plus, n’ont pas varié : « non au dégel », pouvait-on notamment lire hier sur le boulevard Vauban, dont le dernier tiers a été fermé à la circulation, avec une présence discrète de la police nationale et, un peu plus loin, depuis le parc du Haut-commissariat, la surveillance de gendarmes mobiles perchés sur leurs camions.

Différents intervenants se sont succédé au micro : il manquait certains habitués du genre, interpellés dans les jours précédents et depuis interdits de se rendre à des manifestations politiques.

Si la CCAT a choisi le Congrès, ce n’est pas un hasard : une commission devait y examiner hier (ce sera finalement aujourd’hui) une demande (formulée par les indépendantistes) de retrait du texte en question, avant que cette demande ne soit discutée ce lundi au même endroit… puis que, surtout, dans la nuit de mardi à mercredi, à Paris, le texte soit probablement voté par l’Assemblée nationale après l’avoir déjà été par le Sénat.

La phase 3 ?

Le temps tourne et, cette fois, ce n’est pas en faveur des indépendantistes, qui le savent bien et donc qui multiplient les manifestations dans l’espoir de faire entendre leur voix jusqu’à Paris. Ainsi, ce lundi, on arrive au terme des « 10 jours pour Kanaky » décrétés par la CCAT. Celle-ci, qui en était jusque-là à la phase 2 de sa montée en puissance, devrait entamer cette semaine la phase 3. Qui y a-t-il dans ce dernier étage de la fusée ? L’information n’a pas encore été dévoilée, mais il se murmurait hier que cela pourrait consister en une tentative de blocage de l’économie, dans sa globalité.

A noter que ce lundi, la CCAT prévoit notamment des actions à Lifou et à Ponérihouen.

Le bras de fer continue et cela pourrait faire des dégâts.


Un peu partout sur le territoire, par exemple à La Foa, des messages ont été inscrits
La circulation n’a pas été coupée à Koumac samedi, malgré la présence visible de manifestants.
Les sympathisants ou militants indépendantistes installés aux bords des routes durant le week-end, dont ici à Thio, étaient parfois jeunes.


Anthony Fillet

Fil d'actualité

À Normandie, une semaine en enfer

Ce lundi matin, dès 6 h 20, un «...

Alimentation, impôts, Médipôle… Ce qu’il faut retenir du point presse du gouvernement

Une conférence de presse était de nouveau organisée au...

Des groupes se revendiquant de la CCAT annoncent la poursuite des émeutes

Une nouvelle organisation serait-elle en train de se mettre...

EN IMAGES – Ce lundi à Nouméa, à Dumbéa et au Mont-Dore

Dans Nouméa et dans les communes alentours, les paysages...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

À Normandie, une semaine en enfer

Ce lundi matin, dès 6 h 20, un « raid » a eu lieu dans une rue étroite du quartier de Normandie, à Nouméa....

Alimentation, impôts, Médipôle… Ce qu’il faut retenir du point presse du gouvernement

Une conférence de presse était de nouveau organisée au gouvernement, ce lundi 20 mai. Isabelle Champmoreau, Yannick Slamet, Christopher Gygès et Jeremie Katidjo-Monnier ont...

Des groupes se revendiquant de la CCAT annoncent la poursuite des émeutes

Une nouvelle organisation serait-elle en train de se mettre en place ? Hier un communiqué a été publié (avant d'être supprimé), signé « des » CCAT...