Rambo ?

« Si vous touchez au corps électoral, ce sera la guerre. Nos jeunes sont prêts à y aller. S’il faut en sacrifier 1 000, on le fera. » Ça ressemble à une réplique de film de guerre, style « Les canons de Navarone », mais non. Ce sont les propos tenus par un responsable de l’UC, aux députés de la Mission d’information sur l’avenir institutionnel des Outre-mer, et cités par elle dans son rapport d’étape. Si d’aucuns se demandent quel est l’état d’esprit de certains indépendantistes, ceux-là sont désormais avisés. Après, comme le font les parlementaires parisiens, on peut crier qu’il faut absolument un accord global et le consensus, ça va être compliqué de les trouver avec des interlocuteurs qui pensent et disent ce genre de choses. Mais c’est aussi révélateur de ce que l’UC, en « créant » la CCAT, a pris de risques en mettant sur le « marché » politique une telle instance qui, à l’évidence, échappe désormais au contrôle des vieux. En entendant de tels propos déraisonnablement belliqueux, les parlementaires, même échaudés par les gilets jaunes, pourraient prendre peur, mais les menaces peuvent-ils stopper la marche démocratique ?

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise,...

Pierre Fairbank double la mise au Japon

Le Calédonien s’offre un second titre lors des championnats...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

INTERVIEW – Emmanuel Macron : “Je m’engage à ne pas passer en force la réforme du dégel du corps électoral”

Dans une interview en exclusivité pour La Voix du Caillou, Nouvelle-Calédonie La 1ère, Radio Rythme Bleu et Caledonia, le président de la République Emmanuel...

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient présents aujourd’hui au niveau du barrage de Nouville pour dégager la route avec l’aide de...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise, la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie aura été primordiale. Certes rien n’est encore réglé,...