« Il ne se passe pas un jour sans un incident »

Une triple agression cette semaine et des insultes quotidiennes : le personnel du Camp-Est tire la sonnette d’alarme, dénonçant des mauvaises conditions de travail.

« Le quotidien des collègues en ce moment au centre pénitentiaire de Nouméa ? Il ne se passe pas un jour sans un incident, dû justement à cette surpopulation carcérale », décrit Sébastien Tui, responsable de la section Soenc-CFDT Fonction publique du Camp-Est. Il évoque des « violences entre personnes détenues » et des « violences envers les personnels ». Exemple, « pas plus tard qu’hier (jeudi) : on a trois collègues qui se sont fait agresser physiquement ». Et c’est « sans compter les violences verbales, les insultes, etc. Vous imaginez travailler dans des conditions comme ça ? Vous mettez quatre personnes dans une cellule de 9m2 pendant vingt-deux heures sur vingt-quatre : forcément ça va créer des frustrations, des tensions entre elles et des tensions envers le personnel », résume-t-il.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Anthony Fillet

Fil d'actualité

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise,...

Pierre Fairbank double la mise au Japon

Le Calédonien s’offre un second titre lors des championnats...

Nos réseaux

7,101FansJ'aime
178SuiveursSuivre
214SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

INTERVIEW – Emmanuel Macron : “Je m’engage à ne pas passer en force la réforme du dégel du corps électoral”

Dans une interview en exclusivité pour La Voix du Caillou, Nouvelle-Calédonie La 1ère, Radio Rythme Bleu et Caledonia, le président de la République Emmanuel...

Nettoyage du barrage de Nouville… Pour combien de temps ?

Escortés par les forces de l’ordre, plusieurs travailleurs étaient présents aujourd’hui au niveau du barrage de Nouville pour dégager la route avec l’aide de...

17 heures d’une visite primordiale

Quoi qu’on en pense et quoi qu’on en dise, la visite éclair d’Emmanuel Macron en Nouvelle-Calédonie aura été primordiale. Certes rien n’est encore réglé,...