Le report des élections provinciales acté en commission à l’Assemblée

Après le vote du Sénat, le texte de révision de la loi organique actant le report des élections provinciales avant le 15 décembre prochain, est en examen à l’Assemblée.

Et ce travail législatif a débuté par la réunion de la Commission des Lois de l’Assemblée, au cours de laquelle, la grande majorité des députés de la commission ont voté pour le report des élections provinciales en décembre 2024. Comme leurs collègues du Sénat, les membres de la commission ont auditionné le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin qui, a déclaré le député Nicolas Metzdorf, « a pu à nouveau démontrer sa parfaite connaissance du dossier calédonien et réaffirmer la volonté de l’État d’avancer dans l’intérêt des Calédoniens ». Pour sa part, Philippe Dunoyer, désigné rapporteur du projet de loi, et favorable à l’ouverture du corps électoral, apporte des précisions. « Le 15 décembre 2024, a-t-il dit, est une date qui reste relativement proche, tout en étant suffisante pour permettre la réalisation des diverses opérations préalables au scrutin ». Et Philippe Dunoyer d’estimer à 25 000, le nombre d’électeurs qu’il faudra inscrire sur les listes électorales en cas d’adoption de la révision de la loi organique.

Un certain nombre d’amendements avaient été déposés, en particulier par les députés de gauche, demandant le report des élections provinciales à 2025, ce qui a fait dire au député Metzdorf, « je déplore les positions purement idéologiques et complètement décorrélées de la réalité des Calédoniens que portent les députés de La France Insoumise, des Communistes et des Écologistes. Plutôt que de s’intéresser à la volonté des Calédoniens, exprimée lors des trois referendums et à l’avancée des discussions dans un esprit apaisé, ils attisent les flammes de la discorde pour des considérations nationales ». La prochaine étape aura lieu maintenant la semaine prochaine, puisque le texte de révision de la loi organique sera examiné en séance plénière de l’Assemblée Nationale, le 18 mars.

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...