Vers où allons-nous ?

Les élèves de Maré, scolarisés à Nouméa et Bourail, vont manquer une semaine de cours. C’est le moyen qu’ont trouvé les parents d’élèves pour ramener le calme et éviter débordements et affrontements. L’agression d’un vieux de Kunié, appelé « kilo », par deux jeunes maréens a quasiment mis le feu aux poudres, et nécessité, outre l’intervention des forces de l’ordre et de la justice, celle des coutumiers. Et la situation reste tendue. Cette situation est-elle symptomatique de l’état d’une partie de la jeunesse ? C’est la question que silencieusement tout le monde se pose, et à laquelle personne n’ose apporter de réponse. Car les constats, dans cette affaire, sont difficiles à poser, parce que les conséquences que l’on pourrait tirer de ce qui s’est passé ces derniers jours, pourraient être lourdes. Ce ne sont pas des délinquants connus des services de police et de la justice qui sont en cause dans ce faits divers, mais des jeunes scolarisés ou en apprentissage, cela remet en cause profondément le regard que l’on peut porter sur cette jeunesse, elle qui, à un moment ou à un autre, sera en responsabilité dans la société de demain.

Nicolas Vignoles

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...