L’enseignement vit-il une crise des vocations ?

La Calédonie n’échappe au phénomène observé ailleurs sur le territoire français : trouver des professeurs des écoles, titulaires mais aussi des remplaçants, dans le secteur public n’est pas chose aisée. Exemple avec la province Sud.

Le manque d’enseignants ? « C’est une vraie problématique », pose Gil Brial, 2e vice-président de la Maison bleue. « On a des difficultés chaque année. A chaque rentrée, on n’a pas le nombre suffisant de titulaires, on le sait. Sauf que ce déficit d’enseignants titulaires va en s’aggravant d’année en année », relève Florence Seytres, à la tête de la Direction de l’éducation et de la réussite (Deres) en province Sud. Sur 1 241 personnels provinciaux travaillant dans les écoles maternelles et primaires publiques, dont 914 enseignants, le manque à combler, par des remplaçants, est seulement « de l’ordre de 5 % », c’est-à-dire « 60 postes », relativise Sonia Backès. Ceci dit, « si on avait 60 titulaires de plus » et donc pas de remplaçants (hormis pour les imprévus en cours d’année), « on serait contents », note la présidente de la collectivité.

Ce contenu est réservé aux abonnés.

Connectez vous pour y accéder !

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,473FansJ'aime
391SuiveursSuivre
648SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...