Lutte collective contre la précarité

Un marché a été organisé samedi et dimanche à La Conception par l’association Action solidaire, soutenue dans son initiative par la mairie du Mont-Dore et par le gouvernement. Objectif : tendre la main à tous ceux (et ils sont nombreux) qui en ont besoin.

Lionel Paagalua, adjoint au maire du Mont-Dore, Mickaël Forrest, membre du gouvernement en charge notamment des actions de solidarité, et Marcel Toyon, président d’Action solidaire, ont chacun leur tour pris le micro, sous la pluie samedi matin, pour donner la philosophie de cet événement, qui fêtait sa 2e édition (l’an passé, c’était au Kuendu Beach) dans le cadre de la journée internationale de la fraternité humaine. « C’est notre travail de pouvoir saisir les opportunités, notamment mondiales, pour qu’on puisse poser un instant un réflexion sur la misère qui se développe partout sur notre planète et notamment dans notre pays, et regarder comment on peut accompagner », a dit Mickaël Forrest.

Des prix abordables

Il a ensuite remercié l’ensemble des « associations qui travaillent dans les quartiers, dans les villages, dans les tribus, pour qu’on puisse avoir quelque chose à manger, qu’on puisse créer les conditions pour que l’éducation puisse perdurer dans nos vallées, dans nos villages ». Puis le membre du gouvernement a insisté sur le fait que les inégalités sociales sur le Caillou explosent. Une impression confirmée par Marcel Toyon, qui observe une demande croissante de la part de la population. Samedi et dimanche, en plus de différentes activités (concerts, danses, etc.), une vingtaine de stands étaient installés, avec différents choses à acheter (plantes, fruits, etc.) à des prix abordables. L’idée, pour les vendeurs (surtout des vendeuses), c’était, rappelle le président d’Action solidaire, de récupérer un peu d’argent avant la rentrée scolaire.

Nouvelles antennes

A Action solidaire, qui existe depuis quatre ans, période durant laquelle l’association a aidé « plus de 15 000 familles », précise Marcel Toyon, « on lutte contre la précarité, on apporte notre aide vestimentaire, matérielle, morale, administratives aux gens. On a ouvert plusieurs antennes dans le pays : le but, c’est d’avoir un chiffre concret de la précarité. » Lifou, Maré, Thio et Poya sont les prochaines antennes que l’association a prévu de créer, car la demande « n’arrête pas d’augmenter ».

Anthony Fillet

Fil d'actualité

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique...

Stupeur, colère et indignation

Après Saint-Louis, c’est l’église de l’île des Pins qui...

Émeutes de la CCAT : une demande de dépaysement total

Une assemblée générale des magistrats du siège du tribunal...

Nos réseaux

13,463FansJ'aime
392SuiveursSuivre
646SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Un nouveau commandant pour la BA 186

Cérémonie hier matin sur la base aérienne de la Tontouta. En présence du Haut-commissaire Louis Le Franc et du général Yann Latil, commandant supérieur...

Bakou, capitale de l’outrance et de la polémique

Le énième voyage à Bakou d’élus indépendantistes ne sera pas passé inaperçu. Non pas pour leur présence, mais pour les propos qu’ils ont tenus,...

Le drapeau du FLNKS ne peut être regardé comme un signe identitaire

Le Tribunal administratif a donné raison au parti politique Générations, qui contestait la présence du drapeau du FLNKS, aux côtés du drapeau Français, sur...