Laurent et les têtes brulées

Samedi 2 mars, Laurent Navarro sera en concert au Petit théâtre du Mont-Dore, avec son groupe « Laurent et les têtes brûlées ».

Ce groupe, fondé au milieu de l’année dernière, a été créé suite à la sortie de deux albums. « En 2022 et 2023, j’ai sorti deux albums de composition que j’ai fait seul. Je voulais jouer les chansons sur scène, mais seul, c’est un peu compliqué ! J’ai donc créé ce groupe », explique Laurent Navarro, musicien et compositeur. Dans ce groupe composé de cinq personnes, on retrouve Illario Milesi à la batterie, Edou Néa à la basse, Frederic Lavie à la rythmique et au lead, Marie-Laure au clavier et chœurs, et enfin Laurent Navarro à la guitare et au chant. « Lorsqu’on enregistre en studio, on peut se permettre de mettre plusieurs guitares et des arrangements. Ce n’est pas forcément faisable en concert, surtout si on n’a pas le même nombre de musiciens. Les chansons ont donc été réarrangées spécialement pour la scène », souligne Laurent Navarro.

Des textes profonds

Lors de ce concert d’1h15-30, le groupe jouera principalement des compositions, dont les textes seront en français. « Les styles varieront entre le rock, le blues, la pop, et même le funk », souligne le compositeur. Concernant les thèmes des chansons, il faudra s’attendre à de la profondeur : « les thèmes abordés sont assez personnels, parfois même autobiographiques, explique Laurent Navarro. J’aborde des thèmes difficiles comme la mort, le fait de vouloir changer de vie ou encore les enjeux du monde dans lequel nous vivons. La musique, c’est très important, mais je voulais mettre l’accent sur les textes ». Laurent Navarro l’affirme, il a toujours composé : « cela fait une quarantaine d’années que je joue dans des groupes sur Nouméa, les trois-quarts du temps c’était des compositions, parce que j’ai toujours aimé ça. Aujourd’hui, ça prend un caractère plus personnel car j’ai eu envie d’aborder des thèmes que je n’abordais pas forcément auparavant, des thèmes un peu plus profonds, un peu plus intimes. Je n’avais jamais eu le temps d’enregistrer mes chansons, et le fait de prendre ma retraite m’a donné l’occasion de le faire. Et je voulais le faire seul. J’ai tout enregistré dans mon studio à la maison. Mon 1er album a été mixé et masterisé en France, et le second, aux États-Unis ».

Aucun rapport avec la série télé…

Laurent et les têtes brûlées, c’est un nom original ! « Il fallait en trouver un ! C’est toujours un peu difficile de trouver quelque chose. On a passé un petit moment à s’échanger des idées, et à un moment donné, on a tranché pour Laurent et les têtes brûlées. Et attention, aucun lien avec la série « Les Têtes Brûlées » qui passait dans les années 70, sur les aviateurs américains dans le Pacifique… » Pour retrouver Laurent et les têtes brûlées et leur spectacle son et lumières, ça se passe le samedi 2 mars au Petit théâtre du Mont-Dore.

Kim Jandot

Fil d'actualité

Et pourtant, ils se causent !

Gérald Darmanin a quitté la Nouvelle-Calédonie pour un séjour...

Bilan de séjour

Gérald Darmanin aura donc passé deux jours en Nouvelle-Calédonie....

« C’est un fléau national… »

Pour qualifier le phénomène des violences intrafamiliales, le ministre...

Centre de détention de Koné : Éric Dupond-Moretti

C’est en l’absence du président de la province Nord...

C’est parti pour quatre semaines de soldes

Les soldes d’été débutent aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie, et vont...

Nos réseaux

6,914FansJ'aime
177SuiveursSuivre
122SuiveursSuivre

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir chaque semaine notre newsletter dans votre boîte de réception.

Et pourtant, ils se causent !

Gérald Darmanin a quitté la Nouvelle-Calédonie pour un séjour de deux jours en Australie. Durant cette 6ème visite en Calédonie du ministre de l’Intérieur...

Bilan de séjour

Gérald Darmanin aura donc passé deux jours en Nouvelle-Calédonie. Pour cette 6e visite, l’économie, la sécurité et l’environnement étaient au centre des préoccupations ministérielles....

« C’est un fléau national… »

Pour qualifier le phénomène des violences intrafamiliales, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a eu des mots forts, jeudi en fin de journée,...